Salon du cheval d’El Jadida : une manifestation à multiples facettes

La troisième édition du Salon du cheval d’El Jadida, dont l’ouverture a été présidée, lundi 18 octobre, par SM le Roi Mohammed VI, à l’hippodrome Princesse Lalla Malika à El Jadida, se veut un rendez-vous international de grande envergure. Sous le thème «Le cheval barbe au Maroc et à l’international», cette édition se poursuivra jusqu’au dimanche 24 octobre. Au premier jour de l’ouverture de ce Salon, les habitants d’El Jadida se sont précipités pour découvrir le monde merveilleux des chevaux. C’est ce qu’a constaté ALM, lors d’une visite de presse organisée, mardi 19 octobre, aux divers stands de ce Salon. Cette journée a été marquée par une visité guidée présidée par Ahmed Ouazzani, gouverneur par intérim de la province d’El Jadida, et de Philippe Schneider, général de la Garde républicaine française. Les différents espaces et stands du Salon s’étendent sur une superficie de 9 hectares, dont une surface couverte de 20.000 m2. L’Association du Salon du cheval, organisatrice de cette prestigieuse manifestation, propose un espace d’exposition constitué de sept villages dédiés à l’institutionnel, à l’international, aux artisans, aux arts et à la culture, aux éleveurs et au commercial. Le Salon est marqué par la participation de plusieurs pays arabes et européens, notamment le Royaume d’Arabie Saoudite, le Qatar, la Tunisie, la Belgique et la Hongrie. Cette année, la France est à l’honneur lors de cette 3ème édition qui connaît pour la première fois la participation du Régiment de la cavalerie de la Garde républicaine française. «Tous mes remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’avoir fait de la France l’invité de ce magnifique Salon du cheval d’El Jadida», a déclaré François Lucas, président de l’Union nationale interprofessionnelle du cheval (l’UNIC). «C’est une manifestation qui a pour objectif de hisser le Maroc au rang des grandes nations du monde équestre en matière d’échange d’expériences dans les domaines d’élevage des chevaux, du sport et d’art équestre», a précisé un fidèle exposant.
D’une capacité d’accueil de 700 chevaux, le futur parc comportera notamment des espaces d’exposition et de Tbourida, des structures d’accueil, un village d’enfants et des dépendances administratives. Le Salon se veut également un festival riche en spectacles équestres de haut niveau. Il accueille en plus de la cavalerie de la Garde républicaine française des artistes cavaliers de renom comme Guillaume Assiré Bécar, Jean Marc Imbert, Christophe Chaussy, Joël Chaçon, Sadek El Bahjaoui. Les conférences scientifiques qui auront lieu samedi 23 octobre porteront sur des thèmes relatifs notamment aux «Nouveautés en médecine et chirurgie du cheval».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *