Savoir-faire et rigueur

Le ministre du commerce, de l’Industrie et des Télécoms n’est pas un homme de l’administration. Il est plutôt l’homme du terrain. Le gestionnaire qui a fait ses preuves dans le secteur privé. Le financier qui est membre d’instances internationales. Rachid Talbi Alami, né en 1958, est docteur en gestion et finance (option finances locales) à l’université de New York aux Etats-Unis.
Expert international en décentralisation et système financier local auprès des agences et banques donatrices, Rachid Talbi Alami a créé et géré des sociétés d’investissement à Casablanca et à Tétouan. Il maîtrise aussi bien la gestion des ressources humaines que les notions de la gestion financière moderne. Celui qui a poursuivi ses études supérieures à Rabat, avant de s’envoler pour les USA, est surtout versé dans tout ce qui est prévisions et développement stratégique. Et le poste ministériel qu’il occupe nécessite en plus de l’approche factuelle et les solutions des problèmes quotidiens, une vision stratégique que M. Talbi Alami maîtrise.
Elu en 1992 membre puis vice-président de la commune urbaine de Sid El Mandri à Tétouan, il avait assuré les fonctions de membre de la communauté urbaine de Tétouan et la présidence de la commission des finances et du budget au sein de la commune et de la communauté. Il est depuis 1992 membre de la chambre de commerce, d’industrie et des services de Tétouan et depuis 1997 membre de l’assemblée provinciale de Tétouan.
Rachid Talbi El Alami a, par ailleurs, contribué à la réalisation de plusieurs études et présenté des services au profit des collectivités locales pour le renforcement de leurs capacités de gestion de la chose locale, au niveau national en particulier et au profit d’un ensemble de pays africains en général.
Dans ce cadre, il a assuré la responsabilité de la reconstruction des infrastructures dans les territoires palestiniens occupés et la fonction d’expert auprès de plusieurs bureaux d’études internationaux dont le dernier est le bureau de recherches et d’études relevant de l’université de Caroline du Nord aux Etats unis.
Membre de l’Association internationale de la planification stratégique pour la lutte contre la pauvreté dans le secteur urbain, Rachid Talbi El Alami a été élu durant le troisième congrès national du rassemblement national des indépendants (RNI), tenu en 2001, membre de la commission centrale du parti et occupe, depuis 1996, la fonction de coordonnateur du parti dans la province de Tétouan. De là à dire que M. Talbi Alami risque de faire un brillant passage au gouvernement, cela ne fait pas de doute. Les secteurs du commerce et de l’industrie sont familiers pour lui. Lui le chef d’entreprise. Les télécoms ne sont pas étrangères pour lui et ce secteur, en passe d’être libéralisé, a besoin de stratège. Ce n’est pas M. Talbi Alami qui nous démentira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *