Scolarisation : l’effort du ministère

Afin d’améliorer le taux de scolarisation des enfants et d’encourager les jeunes Marocains à choisir l’enseignement supérieur, le ministère de tutelle a prévu pour cette année une batterie de mesures.
Pour ce qui est des universités tout d’abord, citons d’abord le renforcement de la capacité d’accueil. Ainsi, le programme d’action pour l’année 2005-2006 prévoit la création de douze nouveaux établissements universitaires. Quatre d’entre eux seront ouverts cette année. Il s’agit de deux Facultés poly-disciplinaires à Nador et à Khouribga, d’une Ecole supérieure de technologie à Essaouira et une Ecole nationale de commerce et de gestion à Kénitra.
En parallèle, le ministère lancera les travaux de construction ou d’aménagement de 8 nouveaux établissements universitaires : Faculté de médecine et de pharmacie d’Oujda, Faculté de droit de Aïn Sebaâ, Facultés poly-disciplinaires à Taroudant, Larache, Errachidia et Béni Mellal, ainsi qu’un Complexe universitaire à Agadir et une structure de formation professionnalisante à Ouarzazate.
Par ailleurs, le ministère mettra en œuvre progressivement un plan de développement des œuvres sociales universitaires.
Ce plan comprend quatre composantes : réhabilitation des cités et restaurants universitaires, extension des capacités d’accueil des cités et restaurants universitaires, construction de nouvelles unités d’hébergement en partenariat avec les collectivités locales, en particulier les régions, les établissements publics et le secteur privé et l’implantation de nouveaux restaurants dans les résidences existantes. C’est dans ce cadre que le ministre inaugurera dans les prochains jours une nouvelle cité universitaire à Kénitra, construite en partenariat avec la CDG et des sociétés privées.
Le ministère est au petit soin : il relancera cette année l’appel d’offres relatif à l’étude de mise en place d’un système de couverture sanitaire et d’assurance-maladie pour les étudiants.
Pour ce qui est des bourses, Habib El Malki, tout en évitant de promettre leur hausse, a assuré que des mesures seront entreprises pour leur meilleure distribution.
Quant aux établissements scolaires, la restauration est un chantier important. Dans le primaire, le nombre de bénéficiaires de la restauration scolaire sera, en 2006, de l’ordre de 991.000. Et dans le secondaire, ce chiffre atteindra les 29.300 bénéficiaires.
Enfin, pour les bourses, les élèves du secondaire à en bénéficier seront au nombre de 102.700 élèves.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *