Secteurs bancaires : Des résultats net en progression au premier semestre 2010

À fin juin 2010, le taux de bancarisation au Maroc a atteint 49%. C’est ce qui ressort du tableau de bord du système bancaire au premier semestre, publié récemment par Bank Al Maghrib. Au titre de ladite période, le nombre des guichets bancaires a frôlé les 4519 guichets alors que le nombre d’habitants par guichet s’est établi à 6900 contre 7100 recensés à fin décembre 2009. Se rapportant au bilan de Bank Al Maghrib, la structure des dépôts de la clientèle se répartit comme suit : les comptes à vue créditeurs ont la part belle avec un taux de 55,3% suivis des dépôts à terme 29,4% et les comptes d’épargne 12,3%. S’agissant des structures des crédits en fonction de la durée, les crédits à court terme arrivent en tête avec un taux de 38,1%. Les taux des crédits à moyen et long terme sont estimés respectivement à 29,7 et 27%. A fin juin 2010, les sociétés de financement ont enregistré un Produit net bancaire (PNB) de 2,3 milliards DH dont 1,5 milliard DH pour les sociétés de crédit à la consommation et 0,51 milliard DH par les sociétés de leasing. De même, les résultats des sociétés de financement ont affiché, pour la même durée, un résultat brut d’exploitation (RBE) de 1,5 milliard DH contre 1,4 milliard DH enregistré à fin juin 2009. Le coefficient moyen d’exploitation a connu une légère baisse par rapport à la même durée 2009. Ainsi, ce coefficient s’est fixé à fin juin 2010 à 37% contre 38% par rapport à juin 2009. En outre, le résultat net des sociétés de financement est en progression de 1,5 % par rapport à juin 2009, et ce avec un volume de 0,73 milliard DH dont 0,42 milliards Dh pour les sociétés de crédit à la consommation et 0,2 milliard DH pour les sociétés de leasing , indique Bank Al Maghrib. Et de poursuivre que les associations des mircocrédits ont collecté un total bilan de 5,9 milliards DH en baisse de 9,2% par rapport à juin 2009. Cette tendance baissière est également sentie au niveau des encours crédits qui ont passé de 5,3 milliards DH en juin 2009 à 5,04 milliards DH au titre de juin 2010. Le taux de créances en souffrance est évalué quant à lui à 8% contre 9% par rapport à juin 2009. Par ailleurs, les indicateurs de résultats des banques dévoilent un PNB de 16,7 milliards DH contre 15,5 milliards DH relevé à fin juin 2009. Le résultat net des banques s’est établi à 5,6 milliards DH en juin 2010, en hausse de 6% par rapport à juin 2009. De plus le coefficient moyen d’exploitation est de 44,3% contre 43,5% à fin juin 2009. Si le ROA a stagné à 1,3% durant une année, le ROE a connu une baisse passant de 17% en juin 2009 à 16,1% à juin 2010. En revanche, les banques offshore ont réalisé un total bilan de 34,4 milliards DH contre 21,4 milliards DH par rapport à juin 2009. Le dépôt de la clientèle des banques offshore a connu une stagnation avec un volume de 1,6 milliard DH alors que les encours crédits nets desdites institutions bancaires se sont accrus, se chiffrant à 15,7 milliards DH contre 12,7 à fin juin 2009.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *