Selon le SG de l’ONU, il existe une volonté des parties de trouver une solution politique au conflit du Sahara

Selon le SG de l’ONU, il existe une volonté des parties de
trouver une solution politique au conflit du Sahara

Le 4ème round de négociations sur le Sahara, prévu du 11 au 13 mars prochain à Manhasset, s’annonce crucial. C’est du moins ce qui ressort du rapport du secrétaire général de l’ONU sur l’état d’avancement des négociations, rendu public lundi dernier. Dans ce rapport, le premier responsable des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fait état d’un accord entre les parties pour «faire entrer le processus dans une phase de négociations plus intense et davantage axée sur le fond». Evoquant le troisième round, qui s’est déroulé les 7, 8 et 9 janvier 2008, le premier responsable de l’ONU a relevé que les positions des parties à ces négociations ont été «éloignées sur les moyens de parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable». «Bien que les parties aient eu des discussions en interaction dynamique entre elles, il n’y a guère eu d’échange qui puisse être qualifié de négociations», a fait constater M. Moon. Lors de ce même troisième cycle, «les parties ont procédé à un large échange de vues en ce qui concerne la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité 1754 et 1783», a-t-il également fait remarquer. Or, sur ce point, les deux résolutions du Conseil de sécurité avaient appelé à tenir compte des « développements » qu’a connus le dossier, en soulignant le « sérieux » et la « crédibilité » des efforts déployés par le Royaume du Maroc pour un règlement définitif du conflit. L’envoyé personnel du SG de l’ONU, Peter van Walsum, avait déclaré à l’issue du 3ème round que l’offre marocaine d’autonomie avait, en effet, été mise sur la table des négociations, conformément au vœu de la majorité des 15 membres du Conseil de sécurité, dont les Etats-Unis, la France et l’Espagne. Seulement, les discussions n’avaient pas été assez poussées. Maintenant, ce n’est que partie remise. «Les parties ont accepté le communiqué de mon envoyé personnel (Peter van Walsum) dans lequel elles ont réaffirmé leur engagement à faire preuve de volonté politique et de négocier de bonne foi, comme l’a demandé le Conseil de sécurité, et sont convenues de la nécessité de faire entrer le processus dans une phase de négociations plus intense et davantage axée sur le fond», a précisé M. Moon. Dans un autre registre, le rapport relève que le secrétaire général de l’ONU a informé le Conseil de sécurité que pendant la réunion «les parties se sont félicitées de l’intention de mon envoyé personnel à se rendre dans la région peu de temps après pour procéder à des consultations approfondies, et sont convenues de se retrouver du 11 au 13 mars 2008 à Greentree Estate, à New York, pour un quatrième cycle de pourpalers». Pour rappel, les Etats-Unis avaient souligné, à l’issue de la 3ème manche des négociations, que la proposition marocaine d’octroyer une véritable autonomie au Sahara «fournit une option sérieuse et crédible», en appelant le Polisario à tenir compte de cette option «en tant que point de départ réaliste qui peut mener vers un règlement de ce conflit».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *