Sharon isole Arafat pour le liquider

C’est par l’intermédiaire de la télévision qatarie Al-Jazeera que Yasser Arafat a pu faire sa première interview téléphonique vendredi, alors que les chars de l’armée d’occupation israélienne pilonnaient son quartier général de Ramallah. «Israël veut faire de moi un prisonnier ou veut me tuer», a déclaré vendredi le président palestinien, se disant prêt à mourir en martyr. «Ils (les Israéliens) veulent faire de moi un prisonnier ou ils veulent me tuer, mais je serai un martyr. J’espère que Dieu me permettra d’accéder au martyre», a-t-il répété depuis son quartier général de Ramallah en Cisjordanie, encerclé par les chars israéliens. Il a souligné qu’il était attaqué par des «chars d’assaut, des blindés, des missiles et des mitrailleuses», ajoutant: «nous avons des blessés et nous ne savons pas comment les transporter vers les hôpitaux». A quatre reprises, il a martelé : «nous irons à Al-Qods (même s’il y aura) des martyrs par millions ! «Que Dieu m’accepte en martyr (…) Et d’affirmer avec force qu’aucun Palestinien ou Arabe ne s’agenouillera devant Israël, dont il considère que l’agression ordonnée par le premier ministre Ariel Sharon, est une réponse à toute tentative de paix arabe. «Car ils (les Israéliens) ne veulent pas la paix». Il faisait sans doute également allusion à la tenue du sommet de Beyrouth.
L’initiative arabe offre à Israël des «relations normales» et la sécurité, en échange d’un retrait des territoires occupés depuis 1967, de la création d’un Etat palestinien avec Al-Qods-Est pour capitale et d’une solution juste à la question des réfugiés. Il a encore affirmé être en contact avec des frères dans les pays arabes et islamiques, des amis en Europe et en Russie et avoir informé les représentants américains de la situation sur le terrain». Et de lancer un appel à la nation arabe et islamique et à tous les Chrétiens dans le monde pour leur dire que «c’est la Terre Sainte qu’il faut défendre». C’est dans ce même cadre de la solidarité arabe que SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, a eu vendredi un entretien téléphonique avec le président Yasser Arafat, au cours duquel le souverain a exprimé le soutien et la solidarité totale du Royaume du Maroc avec le peuple palestinien combattant et sa direction résistante face à la nouvelle escalade israélienne menée par les forces de l’occupation, dans un défi flagrant à la volonté de paix arabe et internationale. Le Souverain a également réaffirmé sa détermination à poursuivre ses efforts, en sa qualité de président du Comité Al-Qods, pour mobiliser le soutien international, islamique et arabe nécessaire pour le triomphe de la lutte légitime menée par le peuple palestinien frère, afin de libérer sa terre et établir son Etat indépendant avec pour capitale Al-Qods Acharif. SM le Roi a, dans ce même cadre, eu un entretien téléphonique avec le roi Abdallah II de Jordanie. Réagissant aux propos de Sharon qui a affirmé «considérer Arafat à la tête d’une coalition terroriste », le président palestinien s’est interrogé : «est-ce que les avions F-16 israéliens, les chars d’assaut, le massacre de 47.000 martyrs palestiniens ne sont pas des actes de terrorisme?».
Yasser Arafat s’était dit prêt jeudi soir à accepter une trêve immédiate et sans conditions. Et il a noté vendredi que l’opération israélienne survenait au lendemain du sommet de la Ligue arabe qui a vu l’adoption d’une initiative de paix. «Cette agression brutale est la réponse au sommet arabe de Beyrouth», a-t-il assuré à la télévision d’Abou Dhabi. «C’est la réponse israélienne aux tentatives de paix. Parce qu’ils ne veulent pas la paix».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *