Shell cède ses filiales africaines au Groupe Vitol

Le Groupe hollandais Vitol et ses partenaires d’Helios Investment confirment qu’ils sont en négociations exclusives avec Shell pour l’acquisition potentielle de capitaux dans les activités en aval de Shell dans 19 pays africains, dont le Maroc, sous réserve de validation et approbation finales nécessaires des sociétés régulatrices. «L’acquisition potentielle de capitaux par Vitol se fera en partenariat avec ses associés d’Helios Investment («Helios»), une société majeure d’investissement se concentrant sur l’Afrique et l’une des rares sociétés d’investissement en fonds propres panafricaines indépendantes à être fondée et gérée par des Africains», selon un communiqué de presse du Groupe Vitol. Les négociations entre Shell et Vitol portant sur les activités en aval de Shell tels que commerce de détail, carburants commerciaux, lubrifiants, gaz de pétrole liquéfié (GPL), bitume, aviation et marine au Maroc, Tunisie, Egypte à l’exception des lubrifiants de Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Togo, Sénégal, Mali, Guinée, Cap Vert, Kenya, Ouganda, Tanzanie, Botswana (hors GPL), Namibie, Madagascar, l’île Maurice et à la Réunion. L’étendue des activités porte sur 1300 sites de distribution, représentant des ventes d’environ 3.500.000 mètres cubes et près de 1.200.000 mètres cubes de capacité de stockage. 2500 salariés sont actuellement employés dans les diverses activités de Shell dans ces 19 pays, selon la même source. Conformément à l’accord d’exclusivité, Shell ne tiendra pas de discussions avec un tiers autre que Vitol et Helios pour le moment. De plus, dans la perspective d’un accord potentiel entre ces trois sociétés, il est prévu que Shell conserve des participations et que la marque Shell reste présente dans toutes les activités marketing, y compris celles de la vente au détail et de la vente des lubrifiants. À l’exception de l’Egypte, les activités de la branche « lubrifiants » de Shell dans tous les 19 pays feraient partie de l’accord. «Tous autres détails concernant les négociations, leur portée ainsi que les offres d’achat y afférent sont confidentiels pour le moment», indique le communiqué de presse du groupe. Cette semaine a été riche en nouvelles d’expansion pour Vitol, qui a aussi annoncé ses plans pour construire un terminal de produit pétrolier de grande envergure en Méditerranée orientale sur l’île de Chypre, et ce grâce à l’acquisition de 50 % de Vitol Tank Terminals International (VTTI). Le terminal, prévu pour 2012, représente un investissement initial de plus de 100 millions d’euros et fera de Chypre un hub régional majeur pour le commerce du pétrole. Il permettra   de compléter l’approvisionnement en produits pétroliers du Moyen-Orient, grâce à sa connexion avec le terminal de stockage et de raffinage de Fujeirah, l’un des plus grands ports de stockage de pétrole dans le monde. Pour noter, le Groupe Vitol opère dans le monde entier. Il est l’un des plus grands groupes de commerce de pétrole physiques dans le monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *