SIAM : L’OCP met en place la carte de fertilité des sols

La participation de l’Office Chérifien des Phosphates au SIAM a pris une triple dimension. Partenaire de l’agriculture marocaine, le Groupe a articulé ses interventions autour de la fertilisation raisonnée, et ce en mettant en place la carte de fertilité des sols. Initiée, en 2009, conjointement par l’OCP et le ministère de l’Agriculture et la Pêche maritime, cette carte s’inscrit dans la lignée du Plan Maroc Vert.
Il s’agit d’un référentiel scientifique, une base de données géographiques au service d’une agriculture raisonnée et productive. Elaborée sous une enveloppe de 64 millions DH hors taxes, la carte de fertilité répondra de manière adaptée aux besoins en engrais et en fertilisant. Elle concernera toute la surface agricole utile, soit une superficie totale de 8,7 millions d’hectares couverte d’ici 4 ans. En effet, les cartes de fertilité régionales sont des documents d’utilité publique, élaborées dans un système d’information géographique national. Grâce à ce projet, les agriculteurs pourront ainsi optimiser les ressources en eau de leurs exploitations et déterminer avec précision leurs besoins en engrais. La phase de test du projet ciblera la province de Meknès, désignée comme zone pilote opérationnelle pour l’élaboration de la carte. Par ailleurs, l’OCP a misé lors de sa participation au SIAM sur un nouveau système de distribution des engrais. L’objectif étant de booster ce marché et améliorer le rendement agricole. Ce nouveau système est inhérent à la carte de fertilité des sols. Il est considéré en tant qu’outil indissociable de son bon fonctionnement.  Dans ce sens, L’ocp a signé un partenariat commercial avec la société Fertitech et a lancé trois nouvelles formules NPK régionales pour la stimulation de la productivité du blè. Le volume ciblé, sur 3 ans est de 200.000 tonnes, soit 50% des engrais phosphatés commercialisés sur le marché. En outre, une politique de prix préférentiel sera appliquée afin d’encourager la consommation d’engrais adaptée en fonction de la nature des sols. A très court terme, ce programme ciblera 100.000 agriculteurs dans la région du Bour avec un volume d’engrais de 400.000 tonnes (DAP/NPK) dans un premier temps. Le Siam fut également une occasion pour présenter l’état d’avancement de l’OCP Innovation Fund. Destiné à accompagner et soutenir les projets les plus innovants de l’industrie agroalimentaire, ce fonds est désormais opérationnel et dispose d’une enveloppe de 200 millions DH. Un budget qui va permettre de financer 40 projets d’investissement en 4 ans et créer un millier d’emplois directs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *