Sidi Ifni : La commission d’enquête parlementaire s’engage à n’exclure aucun niveau de responsabilité

Dernière ligne droite avant l’ouverture de l’enquête parlementaire sur les incidents de Sidi Ifni. Mardi dernier, la commission chargée de cette enquête a tenu une réunion à huis clos pour arrêter les règles de son fonctionnement. Le président de cette commission, le député istiqlalien Noureddine Moudian, a affirmé que son équipe attendue samedi prochain à Sidi Ifni procédera à la convocation sur place de toutes les parties responsables des incidents survenus le 7 juin dernier.   Le premier responsable de cette  commission, qui a été créée le 18 juin, a évoqué dans une déclaration à la MAP «des responsables régionaux et locaux», dont des élus et des opérateurs économiques et de la société civile, ajoutant que «toute (autre) personne en mesure d’éclairer la commission sur les incidents sera la bienvenue».
Lors de la réunion de mardi, il a également été question de timing. La possibilité de se rendre sur les lieux vendredi ou samedi prochain a été évoquée. Selon un membre de la commission, qui a souhaité garder l’anonymat, «l’ouverture effective de l’enquête débutera à partir de samedi prochain». 
De son côté, le premier vice-président de la commission, Mustapha Ramid, a souligné que la commission examinera toutes les informations concernant ces incidents et convoquera tout responsable qu’elle jugera utile d’entendre. Au terme de ses travaux, la commission a élaboré un rapport qui a été soumis à la Chambre des représentants, a dit le chef du groupe parlementaire du PJD, estimant que «les institutions publiques sont tenues d’agir sur la base des données contenues dans ce rapport». Dans une interview accordée à ALM le 13 juin dernier, le président de la Chambre des représentants, Mustapha Mansouri, avait annoncé la création d’une commission d’enquête parlementaire, ajoutant que cette initiative prise à l’unanimité des députés, en dehors de leurs couleurs partisanes, reflète une volonté commune de «savoir ce qui s’est réellement passé le 7 juin à Sidi Ifni».   La commission parlementaire d’enquête sur les incidents de Sidi Ifni a tenu samedi dernier une première réunion consacrée à la constitution de son bureau qui comprend un président, deux vice-présidents, deux rapporteurs et un secrétaire.


Les membres de la commission


La commission comprend quinze membres, à savoir Noureddine Moudian (président), Mustapha Ramid (1er vice-président), Ahmed Touhami (2e vice-président), Omar Sentissi et Mohamed Mustapha Ibrahimi (rapporteurs), Bouazza lmarami
(secrétaire), outre Tayeb Mesbahi, Abdelwahed Ansari, Abdeljabbar Qastalni, Fatima Moustaghfir, Najima Taytay, Abdellah Aberki, Taher Chakir, Saïd Dour et Hassan Mabkhout.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *