SM le Roi appelle à la mise en place d’un nouveau contrat social

SM le Roi appelle à la mise en place d’un nouveau contrat social

SM le Roi Mohammed VI a adressé, jeudi 30 juillet, depuis Tanger, un discours à la Nation, à l’occasion de la fête du Trône. Le discours du Souverain a requis une importance particulière, étant donné que la célébration, cette année, de la fête du Trône coïncide avec le 10ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône. SM le Roi a voulu donc que son discours soit axé sur une évaluation objective et générale des étapes énormes franchies par le Maroc pendant les dix ans de règne du Souverain. «Nous célébrons aujourd’hui le dixième anniversaire de Notre accession au Trône. C’est une occasion privilégiée qui constitue un moment fort pour faire le point objectivement sur l’état de la Nation et pour esquisser les perspectives d’avenir. Nous sommes communément convaincus que le Maroc a franchi, en matière de construction démocratique et de développement, des étapes majeures qui marquent un tournant important dans l’histoire du Royaume», a indiqué le Souverain. Dans son discours adressé à la Nation,  SM le Roi Mohammed VI a appelé à la mise en place d’un nouveau contrat social afin de concrétiser, dans un climat sain et serein, les objectifs des politiques sociales innovantes. «Nous considérons que le renforcement de la justice sociale est un élément clef de notre doctrine du pouvoir», a indiqué le Souverain, appelant le gouvernement à conforter davantage cette démarche.
SM le Roi a affirmé, à cet égard, «qu’il est impératif de redresser les politiques suivies jusque-là et de réajuster tous leurs mécanismes et leurs champs d’intervention, sans jamais se départir des exigences d’équité, de rationalisation et d’efficacité», en faisant preuve «d’imagination et d’ingéniosité pour mettre au point des solutions innovantes» avec audace et responsabilité. Le Souverain a également appelé à la «nécessité d’opérationnalisation du Conseil Economique et Social, comme cadre institutionnel de dialogue», soulignant que cette institution «a vocation à être une force de proposition permettant de mettre au point et d’affiner la Charte sociale de façon à mieux servir les objectifs de développement de notre pays».
Le discours royal a passé en revue les différentes étapes franchies sur tous les plans en termes de construction et de développement, que ce soit sur le plan social, économique et politique. Ceci, tout en mettant l’accent sur l’impératif d’engager les actions nécessaires pour corriger les dysfonctionnements. S’agissant du volet social, SM le Roi a rappelé, avec satisfaction, le grand chantier ouvert en matière de développement humain, à travers l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Une initiative ambitieuse, dont le Souverain a fait l’un des principaux chantiers de règne. «Nous avons œuvré pour que le citoyen soit, à la fois, l’acteur, le moteur et la finalité même de toutes nos initiatives et tous nos projets de réformes et de développement. C’est dans cet esprit que nous avons lancé l’Initiative nationale pour le développement humain. D’ailleurs, nous avons accueilli les premiers résultats enregistrés dans ce cadre avec une satisfaction qui n’a d’égale que notre détermination à venir à bout des difficultés et des écueils qui viendraient à surgir», a souligné le discours royal. SM le Roi a mis l’accent, dans ce sens, sur la nécessité d’imprimer une nouvelle et forte impulsion à ce chantier. Cette démarche doit avoir lieu, selon le Souverain, à travers la recherche d’une plus grande efficacité et davantage de réalisations, la nécessité de soumettre lesdits projets au contrôle et à l’évaluation et l’impératif de se focaliser sur les micro projets, générateurs d’emplois et de revenus stables. «Le développement humain, tel que Nous l’envisageons, s’entend dans son acception intégrée, établissant une corrélation entre la hausse du taux de croissance économique et la répartition équitable des fruits de cette croissance, et faisant de la cohésion sociale l’ultime finalité du développement humain et de l’efficacité économique», a noté SM le Roi. Concernant toujours le volet social, le Souverain a mis l’accent sur la nécessité du renforcement de la justice sociale. SM le Roi a appelé, dans ce cadre, le gouvernement à conforter davantage cette démarche tout en accordant «la priorité, dans les politiques sociales de l’Etat, aux catégories sociales et aux régions accusant le plus de déficit».
Au plan économique, SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent sur l’importance de l’adoption de stratégies ambitieuses par les secteurs fondamentaux de l’économie marocaine, en l’occurrence le tourisme, l’industrie, l’habitat, l’énergie et les ressources en eau, ainsi que le secteur de l’agriculture. Le Souverain a rappelé, en outre, l’efficience des programmes de réformes qui ont permis au Maroc de faire face à la crise financière internationale. «Grâce à la justesse de nos choix, à l’efficience de nos programmes de réformes et au raffermissement de la solidarité sociale et spatiale, notre pays a été relativement épargné par les répercussions économiques et sociales d’une crise financière mondiale aiguë», a précisé le discours royal. Le Souverain a appelé, par ailleurs, l’ensemble des autorités à remédier aux fragilités structurelles que la crise a révélées. «Il est essentiel de faire preuve d’une vigilance de tous les instants, face aux aléas économiques internationaux. La fermeté est également de mise pour préserver les équilibres fondamentaux qui sont le fruit de réformes structurelles et l’aboutissement d’un effort collectif de toutes les composantes de la Nation» , a précisé le Souverain. En dehors du volet économique, SM le Roi n’a pas manqué de mettre en exergue les avancées réalisées en matière de consécration de la démocratie et de l’Etat de droit. Le Souverain a indiqué, dans ce sens, qu’à travers les dernières élections communales, le Maroc vient de franchir «une nouvelle étape dans le renforcement de la normalité de la pratique démocratique confortée elle-même par une représentativité féminine consolidée au sein des conseils communaux».
S’agissant de la promotion de la gouvernance territoriale, le Souverain a rappelé la mise en place de la régionalisation avancée qui marque un saut important dans le processus de démocratie locale. Concernant la question de l’intégrité territoriale du Maroc, SM le Roi a réitéré l’attachement du Maroc à l’initiative d’autonomie pour les provinces du Sud, compte tenu du sérieux et de la crédibilité qui lui ont été reconnus sur le plan international.
Pour ce qui est de la politique étrangère du Maroc, SM le Roi a réaffirmé la poursuite des efforts pour le raffermissement des liens de fraternité arabe et islamique et la mise en œuvre de la politique de solidarité et de coopération à l’égard des Etats africains frères. Le Souverain, Président du Comité d’Al-Qods, a réaffirmé, par ailleurs, son engagement à la préservation de l’identité de la ville sainte et la sauvegarde de son statut en tant que capitale de l’Etat palestinien indépendant et pleinement souverain. S’agissant des relations du Maroc avec ses voisins du Nord, le Souverain a affirmé l’attachement à la mise en œuvre optimale du Statut avancé accordé au Maroc par l’Union européenne.
SM le Roi a mis en exergue, en plus, la volonté du Maroc de contribuer à l’émergence des conditions nécessaires à la dynamisation de l’action maghrébine commune, en tant que choix stratégique propre à concrétiser les ambitions des cinq peuples de la région. Le Souverain a déploré, dans ce cadre, l’attitude des autorités algériennes qui maintiennent la fermeture unilatérale des frontières terrestres.


Une Commission consultative sur la régionalisation

SM le Roi Mohammed VI a annoncé, jeudi, l’installation, «sous peu», de la Commission consultative sur la régionalisation, dont le Souverain avait annoncé la création en novembre dernier, à l’occasion du 33ème anniversaire de la Marche Verte. Dans un discours à la Nation, SM le Roi a réitéré sa résolution «à promouvoir la gouvernance territoriale», en lançant un chantier fondamental de réformes, en l’occurrence la mise en place d’une régionalisation avancée. «Nous attendons de cette commission qu’elle soumette à Notre Haute appréciation, dans quelques mois, une conception générale de ce que pourrait être le modèle marocain d’une régionalisation avancée, assurée par des conseils démocratiques, dans le cadre d’une répartition cohérente des compétences entre le centre et les régions», a dit le Souverain.

Un projet de Charte nationale de l’environnement
Le Souverain a appelé, jeudi, le gouvernement à élaborer un projet de Charte nationale globale de l’environnement, pour préserver l’environnement et répondre aux impératifs écologiques, induits par les effets majeurs et pressants en matière de développement. «Nous appelons le gouvernement à élaborer un projet de Charte nationale globale de l’environnement, permettant la sauvegarde des espaces, des réserves et des ressources naturelles, dans le cadre du processus de développement durable», a souligné le Souverain dans son discours à la Nation. «Le Maroc qui, à l’instar de tous les pays en développement, affronte des défis majeurs et pressants en matière de développement, a pleinement conscience de la nécessité de préserver l’environnement et de répondre aux impératifs écologiques», a expliqué le Souverain.

Préservation de l’unité de l’Islam sunnite malékite
SM le Roi Mohammed VI a réaffirmé, jeudi, dans son discours, l’attachement du Maroc à l’unité de l’Islam sunnite malékite qui constitue l’une des constantes nationale fondamentales. SM le Roi a indiqué dans ce cadre qu’il assume en sa qualité d’Amir Al-Mouminine la charge de moderniser l’édifice institutionnel et l’espace cultuel de cette unité de l’Islam sunnite malékite. «Nous entendons, effectivement, en prémunir le caractère modéré et tolérant contre les risques d’extrémisme et d’ostracisme, tout en confortant la coexistence entre notre foi tolérante et les autres religions et cultures. Nous tenons, avec autant de détermination, à renforcer l’identité marocaine, en veillant à la réhabilitation de ses multiples affluents, dans lesquels notre unité nationale puise sa force et sa richesse», a précisé le Souverain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *