SM le Roi ordonne la détermination des responsabilités, à tous les niveaux, dans l’incendie de Casablanca

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal de Meknès, une séance de travail au cours de laquelle le Souverain s’est enquis de l’état d’avancement de l’enquête administrative et technique, suite à l’incendie qui a ravagé une usine de tapisserie à la préfecture Hay Hassani, à Casablanca et qui a causé un grand nombre de victimes. Sa Majesté le Roi a donné Ses Hautes Instructions au ministre de l’Intérieur pour que cette enquête soit menée avec la plus grande diligence et que les responsabilités, à tous les niveaux, soient clairement établies selon un communiqué du Cabinet Royal. Par la même occasion, le Souverain a donné Ses Hautes Instructions pour la création d’une commission interministérielle, présidée par le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Chami, et comprenant les départements ministériels concernés et les représentants des opérateurs économiques y compris les secteurs bancaire et des assurances. Cette commission est chargée de proposer les mesures réglementaires ainsi que les dispositifs de mise en oeuvre, visant à renforcer les normes de sécurité et de prévention dans les unités industrielles et des services. Cette commission remettra son rapport au Premier ministre, au plus tard au cours du 4è trimestre de l’année en cours, ajoute-t-on de même source. Cette réunion a été marqué par la présence du Premier ministre, Abbas El Fassi, le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement de l’espace, Ahmed Toufiq Hejira, le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Chami et le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Jamal Rhmani, ainsi que le général de brigade Abdelkrim Yaacoubi, Inspecteur général de la protection civile.
Le bilan de ce terrible incendie qui avait ravagé cette usine de fabrication de matelas  samedi à Casablanca a atteint plus de 55 morts et 17 blessés, selon des responsables à la wilaya du Grand Casablanca. Sur les 17 blessés, onze ont pu regagner leur domicile après que les soins nécessaires leurs aient été prodigués, précise-t-on de même source, les six autres sont encore à l’hôpital sous contrôle médical. Au moment du déclenchement de l’incendie, près de 100 employés se trouvaient dans cette usine de quatre étages spécialisée au quartier industriel de Lissasfa. Le propriétaire et son fils, gérant de cette usine, ont été placés dimanche en garde à vue. Selon des responsables à la wilaya du Grand Casablanca, l’opération d’identification des victimes se poursuit avec le concours des membres des familles et des services médicaux et de sécurité spécialisés sous la supervision directe du parquet général. La police scientifique s’attèlle à identifier les autres corps dont l’identité n’a pas encore été précisée, a ajouté la même source, précisant que l’opinion publique sera informée au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *