SM le Roi pousse les séparatistes dans leurs derniers retranchements

«Il n’y a plus de place pour l’ambiguïté et la duplicité: ou le citoyen est marocain, ou il ne l’est pas». C’est avec ces termes que SM le Roi Mohammed VI a dénoncé les comportements irresponsables des séparatistes de l’intérieur, notamment les individus qui se sont déplacés récemment à Tindouf. Le message du Souverain, contenu dans son discours adressé, vendredi 6 novembre, à la nation à l’occasion du 34ème anniversaire de la Marche Verte, est très clair. SM le Roi a affirmé que le «temps du double jeu et de la dérobade» est fini. «L’heure est à la clarté et au devoir assumé. Ou on est patriote ou on est traître. Il n’y a pas de juste milieu entre le patriotisme et la trahison. On ne peut jouir des droits de la citoyenneté, et les renier à la fois en complotant avec les ennemis de la patrie», a indiqué le Souverain. SM le Roi a appelé, ainsi, les autorités à agir pour contrecarrer toute atteinte à la souveraineté de la nation. «Le temps est venu pour que toutes les autorités publiques redoublent de vigilance et de mobilisation afin de contrecarrer, avec la force de la loi, toute atteinte à la souveraineté de la nation, et de préserver, avec toute la fermeté requise, la sécurité, la stabilité et l’ordre public qui est le gage effectif de l’exercice des libertés», a affirmé le Souverain. SM le Roi a réitéré son engagement pour que le Maroc demeure un Etat de droit et de progrès démocratique. C’est un attachement, a ajouté le Souverain, «qui n’a d’égal que Notre refus de l’exploitation détestable des acquis dont jouit notre pays en matière de libertés et de droits humains, et le rejet de leur instrumentalisation par quiconque s’avise de comploter contre la souveraineté, l’unité et les constantes sacrées de notre pays». Sous un autre angle, SM le Roi a assuré l’ONU de la pleine et constante disposition du Maroc à s’engager dans des négociations sérieuses et à faciliter la mission de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU afin de trouver «une solution politique consensuelle, réaliste et définitive, sur la base de la proposition d’autonomie et dans le cadre de la souveraineté du Royaume, de son unité nationale et de son intégrité territoriale». SM le Roi s’est dit convaincu que «nous remporterons à terme la bataille du conflit artificiel suscité autour de notre intégrité territoriale, car nous sommes des ayants droit, forts d’une légitimité historique et juridique…».
Le Souverain a annoncé, par ailleurs, un plan intégré visant à imprimer une nouvelle dynamique à l’esprit de la Marche Verte. Ce plan est axé autour de cinq orientations majeures. Il est question, selon SM le Roi, de faire «bénéficier les provinces sahariennes de la primauté dans le processus de régionalisation avancée escomptée, de façon à conforter leur capacité à gérer leurs propres affaires locales». Le plan engage, en outre, le gouvernement à faire de ces provinces un modèle de déconcentration et de bonne gouvernance locale, en mettant à leur disposition les meilleurs cadres et en leur conférant de larges compétences. Le plan intégré annoncé par le Souverain prévoit également la restructuration du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), dans la perspective de la fin de son mandat, «à travers la révision de sa composition, le renforcement de sa représentativité». Le plan porte, en plus, sur la révision du champ d’action de l’Agence de développement des provinces du Sud et de sa compétence territoriale. Le Souverain a invité, en dernier lieu, «les instances politiques, syndicales, associatives et médiatiques ainsi que toutes les forces productives et créatrices, à assumer les responsabilités qui leur incombent en matière d’encadrement des citoyens et d’ancrage des valeurs de patriotisme et de citoyenneté effective».n


L’Algérie, le véritable protagoniste dans le conflit au Sahara


SM le Roi a affirmé, vendredi, que les adversaires de l’intégrité territoriale, en faisant de cette question la clef de voûte de leur stratégie belliqueuse, ne font que confirmer qu’ils sont le véritable protagoniste dans le conflit. «Quant aux adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume et ceux qui se meuvent dans leur giron, ils savent plus que d’autres que le Sahara est une cause cruciale pour le peuple marocain, uni autour de son Trône qui est le dépositaire et le garant de sa souveraineté, de son unité nationale et de son intégrité territoriale. En faisant de cette question la clef de voûte de leur stratégie belliqueuse, ils ne font que confirmer qu’ils sont bien le véritable protagoniste dans ce conflit artificiel, faisant fi des sentiments de fraternité réciproque existant entre les peuples marocain et algérien». Ce faisant, a souligné le Souverain, «ils hypothèquent de surcroît l’avenir des relations bilatérales et la concrétisation de l’Union maghrébine…».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *