Souss-Massa-Drâa : Le taux de participation dépasse les 74%

Comme toutes les villes marocaines, la ville d’Agadir a connu une journée décisive le 1er juillet. Les bureaux de vote mis en place par les autorités locales n’ont cessé d’attirer les électeurs jusqu’aux dernières minutes. En effet, le flux des électeurs a commencé depuis la matinée pour atteindre ses plus grands scores au long de la journée. Ainsi, le taux de participation enregistré au niveau de la région de Souss-Massa-Drâa a atteint 74,51%.Pour réussir cet événement, les autorités publiques de la région ont mis en place tous les dispositifs nécessaires à l’accomplissement de ce devoir national dans une ère de démocratie. Ceci étant, le taux des électeurs ayant retiré leurs cartes électorales avait avoisiné les 99% la journée du jeudi au niveau de la province d’Agadir Ida Outanane. Dans le même cadre, les autorités locales ont mis en place 560 bureaux civils de vote et 17 bureaux dédiés aux forces publiques. La province d’Agadir Ida Outanane a ainsi connu l’ouverture de 68 bureaux de vote au niveau du centre, 17 bureaux pour les forces publiques et 189 bureaux dans les communes rurales. Par ailleurs, la province d’Agadir Ida Outanane a connu une grande mobilisation de tous les moyens aussi bien techniques qu’humains pour garantir aux citoyens les conditions démocratiques pour le vote. Dans ce sens, 2000 fonctionnaires des différents conseils communaux ont été mobilisés. Dès les premières heures de la journée du vendredi 1er juillet, les Gadiris étaient au rendez-vous pour accomplir leur devoir national. Le flux des votants était divisé entre tous les âges et sexes. Tous animés par le même devoir. «Je suis là ce matin pour accomplir mon devoir. Je ne pouvais en aucun cas faire autrement parce que j’estime que chacun de nous a un rôle à jouer dans cette Nation, une responsabilité à respecter. Le changement au Maroc ne peut se faire que si chacun de nous accomplit son devoir et agit en tant que citoyen responsable car il ne faut en aucun cas oublier que c’est une décision qui engage l’avenir de notre Royaume et l’avenir des générations à venir», souligne Mounir, les trentaines. Pour Widad, 27ans, la décision de voter a émané d’un long moment de réflexion. «Ma décision d’accomplir mon devoir et de venir voter a été très réfléchie. J’ai senti que beaucoup de choses ont changé dernièrement et que notre pays avance dans le bon sens…».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *