Soutien américain

Qu’est-ce qui explique la position actuelle des responsables américains à l’égard du dossier du Sahara marocain et l’hostilité algérienne à ce sujet ? Certes, pour les USA, rien n’est gratuit et toute position se doit de s’inscrire dans une optique réaliste et pragmatique.
Dans le cas échéant, il s’agit, pour eux, d’un conflit dont l’origine remonte au contexte international qui a prévalu lors de la guerre froide et durant la course aux armements et le partage du monde entre les blocs de l’Est et de l’Ouest. Mais depuis la chute du Mur de Berlin, le déclenchement de la guerre du Golfe qui a consacré l’hégémonie américaine sur l’ensemble de la planète, les donnes stratégiques ont nettement changé. Dans le même moment, les paramètres de la démocratie et du respect des droits humains sont devenus déterminants dans les relations internationales. La junte militaire algérienne qui a bénéficié de la bipolarisation du monde, dans le passé, a perdu de son aura. L’avortement du processus démocratique en 1991 et le déclenchement de la guerre civile en Algérie ont porté un coup dur à l’image de marque de ce pays et à sa réputation à l’étranger, notamment dans les pays occidentaux devenus un refuge et un lieu d’exil pour les militants et hommes politiques algériens de tout bord. En revanche, le Maroc, qui était longtemps acculé à la défensive diplomatique a commencé à faire de plus en plus montre d’une capacité d’adaptation remarquable aux exigences des temps modernes.
Tous les opposants marocains qui vivaient à l’exil sont rentrés dans leur pays, tous les prisonniers d’opinion ont été relaxés. Mieux encore, indemnisés et honorés. Des gestes qui ne sauraient échapper aux parrains de la paix dans le monde. A cet élément s’ajoute l’attachement des Marocains à leur intégrité territoriale, alors que dans le pays voisins, le Sahara, constitue aux yeux de la population un fardeau qui alourdit la crise et qui n’est défendu que par une partie de la caste militaire dirigeante.
Ces faits, et le sérieux dont les Marocains ont fait preuve, dans le traitement de leurs différents dossiers, ont incité, la première puissance mondiale à prendre en compte les revendications du Maroc ; et ce d’autant plus qu’elles sont légales et légitimes. Outre, la souplesse marocaine et sa prédisposition à garantir le droit de tous ses citoyens à une vie décente et digne, y compris pour ceux qui ont épousé, à un moment donné, des thèses séparatistes, ont tranquillisé les Américains et les ont amené à jeter un regard optimiste sur le devenir de cette question.
Les maux de l’Algérie viennent, en fait, de ses hommes qui détiennent le pouvoir et qui, face aux problèmes internes de leur pays, annoncent la fuite en avant. Permanente jusqu’au suicide.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *