«Suspendre la charia est un faux débat»

«Suspendre la charia est un faux débat»

Franchement, le moratoire rendu public par Tariq Ramadan n’a pas lieu d’être. Et cela pour de nombreuses raisons. La première, et la plus importante d’ailleurs, est que les «Houdouds» ou code pénal islamique ne sont pas appliqués dans tous les pays musulmans. Et même si c’est le cas, dans certains pays où la charia islamique fait office de loi, ces houdouds ne sont pas appliqués comme il se doit.
Les conditions de leur application, telles qu’ils ont été décidées par l’Islam, ne sont jamais réunies. Prenons l’exemple de la punition infligée au voleur, c’est-à-dire l’amputation de la main, elle n’est applicable que si, dans tous les coins du pays, aucun vagabond ni affamé ne vit. Vous voyez clairement que c’est loin d’être le cas dans nos pays musulmans où les pauvres constituent la quasi-totalité de la population. Ceux qui disent que la publication par Tariq Ramadan de ce moratoire est une manière de séduire l’Occident et améliorer l’image de l’Islam dans ces sociétés-là, je réponds qu’il n’en est rien. Allah a bien dit dans son Livre que les Juifs et les Chrétiens ne seront satisfaits que s’ils t’attirent dans les bras de leurs religions. Il ne faut donc pas se leurrer. «Judéens et Nazaréens ne t’agréeront pas tant que tu ne suivras pas leur doctrine» Verset 120, Sorate La Vache.
La seule manière à mon avis d’améliorer l’image de notre religion auprès des Occidentaux et de leur permettre d’accéder au fond des préceptes de l’Islam, de les comprendre et de préciser leurs avantages et bienfaits. Nous ne sommes nullement obligés de renier ce qui a toujours fait notre identité musulmane.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *