Taoufiq Hjira : «Merci aux Lions !»

Taoufiq Hjira : «Merci aux Lions !»

ALM : Quel commentaire faites-vous du parcours de la sélection nationale dans la CAN-2004 ?
Taoufiq Hjira : «Agréablement surpris», c’est le mot. En football, nous avons accumulé beaucoup de défaites et, durant des années, nous nous sommes acclimatés à cette situation. Tout le monde pensait que cette tendance allait encore être à l’ordre du jour. Seulement voilà, c’est un sceau d’eau froide qu’on a reçu en plein visage, conséquence de la très belle prestation que nous ont débitée les Lions de l’Atlas.
J’ai notamment été interpellé par le match contre l’Algérie qui est d’une symbolique particulière. Je suis natif d’Oujda, et je garde un mauvais souvenir, celui de la défaite contre l’Algérie par 5 buts à 1. C’est très simple, toute la ville d’Oujda était en larmes, ce jour-là.
Nous sommes allés jusqu’à développer un complexe à cet égard, nos voisins avaient détourné cette victoire de son contexte et les pires anecdotes avaient vu le jour. Lorsque l’on parle foot, il ne faut pas qu’on l’imprègne d’une connotation politique, c’est du sport et ca se limite à ce niveau. Donc pour nous c’est une revanche, footbalistique bien entendu. Juste après le match, je suis descendu à la pharmacie chercher un médicament pour la gorge et je fus surpris de trouver plein de personnes qui étaient là pour la même raison. Tout le monde avait malmené ses cordes vocales cette soirée-là !
Comment avez-vous vécu le match de demi-finale contre le Mali ?
Personnellement, j’estime que c’était moins chaud que le match contre l’Algérie, que nous avions suivi les nerfs à vif, avec beaucoup de tension. Contre le Mali, il y avait moins de suspense et le ton était donné dès les premières minutes du match. La cerise sur le gâteau était bien évidemment les quatre buts fantastiques. De plus, il ne faut pas se leurrer, on sentait bien que ce n’est pas l’équipe qui allait nous abattre.
Quelles seraient les chances des Lions de l’Atlas contre les Aigles de Carthage en finale et quelles sont vos attentes en ce sens ?
J’ai une CIN marocaine, je suis marocain, non pas par ma carte d’identité mais dans le coeur et l’âme. J’espère que l’on va encore parler de victoire. Les Tunisiens sont un peuple frère, mais on fera tout pour les priver de cette coupe.
Un dernier mot sur ce jeune team, sélectionneur et staff technique compris ?
Je les remercie du fond du coeur. Vous savez, le Maroc avait besoin de cette allégresse que nous ont procurée les Lions de l’Atlas, de cette sortie de joie, notamment après les terribles événements du 16 mai. Cette équipe dégage également d’autres symboles forts.
Notre Roi est jeune, nous avons eu le courage de mettre en place un gouvernement jeune, au niveau des médias, ce n’est plus à des têtes grisonnantes que l’on a affaire, c’est un rajeunissement sur toute la ligne et cette jeune équipe conforte cette position. Nous sommes fiers de notre jeunesse et j’estime qu’il faut lui faire confiance, lui donner des postes de responsabilité et elle ne manquera pas de créer la surprise. Je suppose qu’en ce moment même, à l’autre bout du fil, j’ai affaire à un jeune qui fait son travail de journaliste !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *