Télécommunications : les provinces du Sud reliées aux fibres optiques

Le segment Agadir-Dakhla  du câble Maroc Telecom à fibre optique  Agadir-Aousserd a été officiellement inauguré la semaine dernière en grande pompe. Cette cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami, du wali de la région d’Oued Eddahab -Lagouira, Hamid Chabar, du directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, Azzedine El Mountassir Billah et du président du directoire de Maroc Telecom, Abdeslam Ahizoune. D’une longueur totale de 1150 Km, le câble Agadir-Dakhla a nécessité un investissement total de 260 millions DH. Ce montant inclut le tronçon Laâyoune-Smara qui sera à son tour prolongé jusqu’à Aousserd où il sera opérationnel dès le début de l’année 2011. Cette liaison permettra d’améliorer substantiellement la desserte des provinces du Sud en service 3G et en Internet à haut débit. Ces dernières pourront, ainsi, bénéficier d’une meilleure qualité d’accès  aux différents services. A cette  occasion, M. Chami a déclaré que «ce projet conforte la stratégie Maroc Numéric 2013 qui consiste à généraliser l’utilisation des technologies de l’information. Il est important pour nous que les citoyens marocains de nos provinces du Sud puissent avoir accès  à toutes les technologies, notamment l’Internet haut débit». En effet, cette liaison vise principalement à répondre au niveau de cette région aux besoins en capacité internationale des activités d’offshoring au Maroc et d’Internet poussé par le haut débit ADSL. Pour sa part, M. Ahizoune a affirmé que «la desserte des provinces du Sud du Royaume en fibre optique  constitue un projet  très  structurant car il va leur permettre d’accéder  aux technologies de l’information les plus récentes. Au-delà, ce câble est un puissant élément d’intégration régionale». Le réseau de câbles en fibre optique de Maroc Telecom, maillé pour une meilleure disponibilité, compte à ce jour plus de 20.000 km. Il supporte des débits très élevés permettant d’offrir  des services de qualité  sur l’ensemble  du territoire national. Grandes consommatrices de liaisons sécurisées, les entreprises basées au Sahara pourront dorénavant  se développer grâce aux nouvelles capacités qui seront offertes par cette liaison. Tandis que les télécommunications constituent un facteur décisif dans la décision d’implantation d’activités délocalisées de cette nature, un tel investissement ne peut que conforter la position de leader des régions du Sahara marocain pour l’accueil des entreprises délocalisées sur son territoire. Pour rappel, l’opérateur Maroc Telecom a entamé en février 2009  la mise en place d’une ligne de fibre optique entre Laâyoune, Dakhla et Nouadhibou outre celle qu’il a déjà réalisée entre cette ville et Nouakchott, prélude d’une liaison qui raccordera le Maroc à une vaste zone allant de la Mauritanie, au Mali et au Burkina Faso.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *