Terrorisme : Démantèlement de deux cellules terroristes liées à Al-Qaïda

La lutte contre les cellules terroristes au Maroc se poursuit. Deux cellules relevant d’Al-Qaïda ont été démantelées dernièrement. Elles sont composées respectivement de quatre et cinq membres. C’est ce qu’a annoncé, vendredi 29 octobre, le ministère de l’Intérieur. Le département de Taib Cherkaoui précise dans un communiqué que «dans le cadre des efforts soutenus déployés par les services de sécurité pour lutter contre le terrorisme, il a été procédé dernièrement au démantèlement de deux cellules terroristes composées respectivement de quatre et cinq membres, parmi lesquels figurent un ressortissant de nationalité yéménite ayant un lien étroit avec l’organisation Al-Qaïda et recherché par les autorités de son pays», ajoutant que parmi les personnes arrêtées figurent deux anciens détenus qui avaient été condamnés pour implication dans des affaires de terrorisme. Selon la même source, les investigations menées ont révélé que la première cellule, dirigée par un extrémiste, ancien résidant en Italie et pro-Polisario, s’est fait baptiser «Front du jihad sahraoui» et projetait de perpétrer des actes terroristes. La deuxième cellule terroriste, quant à elle, menait, selon le communiqué de l’Intérieur, des activités en matière de recrutement et d’envoi de volontaires pour le «jihad» en Irak, en coordination avec des réseaux appartenant à Al Qaïda. Les membres de ces deux cellules terroristes, poursuit le ministère, seront présentés à la justice après l’achèvement de l’enquête en cours sous la supervision du Parquet, conformément aux dispositions et procédures en vigueur et aux garanties légales. Selon les observateurs, le fait que les services de sécurité marocains ont réussi à démanteler plusieurs cellules terroristes, minimisant de ce fait de manière efficace la menace terroriste, traduit la pertinence et l’efficacité de la stratégie antiterroriste globale adoptée par le Maroc. A noter que dans le cadre de la lutte antiterroriste, le Maroc mise sur l’excellente coopération entre ses divers services de sécurité ainsi que sur la coopération internationale avec les services de renseignements d’autres Etats. A rappeler qu’un un réseau terroriste, dirigé par un ressortissant étranger de nationalité palestinienne, avait été démantelé par les services de sécurité au mois de juin dernier. Composé de 11 individus adeptes de la pensée takfiriste jihadiste, ce réseau projetait de commettre des actes terroristes à l’intérieur du territoire national. Par ailleurs, entre le 2 mars et le 21 juin derniers, les services de sécurité marocains avaient affirmé avoir arrêté un total de 41 terroristes présumés. Les services de sécurité avaient annoncé, lundi 26 avril, le démantèlement d’un réseau terroriste international lié à Al Qaïda et composé de 24 membres. Cette opération, menée dans le cadre des efforts soutenus des services de lutte antiterroriste, avait permis de mettre la main sur les membres de ce réseau, dont quatre anciens détenus condamnés pour des actes terroristes. Ces individus, qui possédaient un pistolet et des munitions dont ils se sont emparés après avoir agressé un agent de police à Casablanca, ainsi que des armes blanches, s’apprêtaient à commettre des assassinats et des actes de sabotage à l’intérieur du pays, notamment à l’encontre des services de sécurité et d’intérêts étrangers au Maroc. En plus, ce réseau «recrutait des activistes marocains pour les envoyer dans des foyers de tension, particulièrement en Afghanistan, en Irak, en Somalie et à la zone sahélo-saharienne». Mardi 2 mars 2010, la DGSN avait annoncé, en outre, le démantèlement d’un réseau terroriste, composé de six personnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *