Tirs croisés du PAM et du ministère de l’Intérieur sur le PJD

Tirs croisés du PAM et du ministère de l’Intérieur sur le PJD

Le ministère de l’Intérieur hausse le ton contre le Parti de la justice et du développement. Dans un communiqué rendu public lundi 13 juillet, le département de Chakib Benmoussa a fermement dénoncé les allégations du parti de Abdelilah Benkirane sur la régularité des élections communales du 12 juin. Des allégations que certains membres du PJD ont tenu lors de la réunion, mercredi dernier, de la Commission de l’Intérieur, de la décentralisation et des infrastructures à la Chambre des représentants. Le communiqué du ministère de l’Intérieur a affirmé, dans ce cadre, que les autorités publiques ont conduit les échéances électorales avec sérieux et fermeté, conformément aux responsabilités qui leur incombent dans ce domaine. «Les allégations fallacieuses et les accusations dénuées de fondement de certains intervenants, membres du parti, et qui ont dépassé l’enceinte parlementaire pour atterrir dans les tribunes médiatiques nationales et chez des parties étrangères, visent à mettre en cause et à semer le doute sur la régularité des élections des instances exécutives des conseils communaux, en recourant à des termes n’ayant aucun lien avec les élections ou la compétition électorale, tels que terrorisme, menace, massacre de la démocratie ou encore prévarication, outre la diffamation contre des responsables sans preuves, au lieu de recourir à la justice», indique le communiqué du ministère de l’Intérieur. Le département de Chakib Benmoussa a indiqué, en outre, que les données disponibles ont montré que ledit parti s’est employé à empoisonner l’atmosphère normale des élections dans plusieurs villes, dont la ville d’Oujda où il s’est livré, toujours selon la même source, dans le cadre de sa stratégie fondée essentiellement sur le parasitisme et le tapage médiatique, à des allégations mensongères et des déclarations tendancieuses à caractère politicien. «Les allégations des partisans du PJD s’inscrivent dans une stratégie malsaine adoptée par cette formation pour se présenter en victime, objet d’un complot et ce en vue de s’attirer la sympathie et le soutien et d’acquérir davantage de popularité à travers la falsification des réalités et les positions contradictoires comme mode de relations avec les autorités publiques, les services de sécurité et les adversaires politiques», a souligné le ministère de l’Intérieur.
Le communiqué souligne, par ailleurs, que le PJD a incité ses partisans à rassembler les populations pour des attroupements de protestation attentatoires à l’ordre public, dans le but d’attirer l’attention de l’opinion publique pour justifier son échec à contracter des alliances solides. Le ministère de l’Intérieur a réitéré, à travers son communiqué, son engagement à continuer à lutter contre «tout acte qui incite à la violence et à la polarisation politicienne et crée une situation de tension à des desseins inavoués», et appelle ceux-ci et ceux-là à réviser «leurs positions opportunistes».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *