Tourisme interne : L’ONMT se dote d’une nouvelle feuille de route

Le tourisme marocain continue d’afficher des résultats positifs. Au lendemain de l’attentat de Marrakech, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) met en avant des chiffres satisfaisants témoignant de la bonne santé de ce secteur. À fin mai 2011, le volume des arrivées aux postes frontières a atteint les 3.261.000 touristes, soit une progression de 6,6% par rapport à la même période de l’année précédente. «Ce constat positif confirme que le secteur du tourisme marocain résiste aux influences et poursuit sa cadence ascendante», a déclaré Hamid Addou, président de l’ONMT, lors d’une conférence de presse tenue, mercredi 6 juillet 2011, à Casablanca pour la présentation des réalisations à fin mai 2011 ainsi que les plans d’action  de l’ONMT pour les mois à venir. Les cinq premiers mois de l’année 2011 ont connu également une stabilité des nuitées. Ceci est dû à l’augmentation de 14,4% du nombre des nuitées pour les résidents au Maroc et à la baisse de 3,6% pour les non résidents. En outre, le tourisme marocain connaît une amélioration en termes de recettes. À fin mai 2011, l’activité touristique des non-résidents sur le plan national a généré un total de 20 milliards de dirhams, soit une hausse de 8,3% par rapport à la même période de l’année 2010. Par ailleurs, l’offre du tourisme interne en termes d’hébergement et de loisirs reste inadéquate pour accompagner l’évolution du secteur touristique national. Soucieux de l’importance que revêt le marché interne, l’Office a mis en œuvre une étude approfondie pour répondre aux attentes des touristes marocains. «Il s’agit d’une feuille de route que nous avons établie afin d’accompagner de manière durable ce marché. Le but étant de comprendre le comportement du touriste national, d’évaluer les offres Kounouz Biladi et de mieux segmenter le marché», souligne M. Addou. Il découle de cette étude une nouvelle segmentation. Des six segments identifiés, trois ont été définis comme prioritaires. Il s’agit entre autres des étudiants, des familles de classe moyenne et des jeunes actifs. Suite à cette étude, l’ONMT a proposé une stratégie produit complémentaire au plan «Biladi». «Nous ambitionnons par cette stratégie de faire évoluer les habitudes de consommation des touristes nationaux, et ce en mettant en place un réseau de distribution ainsi qu’en rapprochant les agences de voyages de la clientèle cible», dévoile M. Addou.  Optant pour l’innovation, l’ONMT s’apprête à lancer un projet «révolutionnaire». En effet, l’Office mettra en place une plate-forme intégrée d’information et de réservation dans le portail «visitmorocco.com».  Le concept s’axe autour de l’information et la réservation. Cette dernière se concentre sur l’hébergement en offrant des résultats de disponibilité à temps réel, une neutralité complète dans l’affichage des résultats de recherche et la redirection vers les sites des hôtels pour conclure la vente. Selon les initiateurs, cette plate-forme renforcera la présence de la destination Maroc sur le net et capitalisera sur les tendances de consommation en ligne des marchés émetteurs. «En matière d’informatique, nous avons constaté que près de la moitié des établissements d’hébergements classés sur le territoire national ne dispose ni d’adresse mail ni de site web», dévoile le président de l’ONMT. L’Office a recensé dans ce cas près de 400 hôtels et 470 maisons d’hôtes. Dans ce sens, l’ONMT collaborera en concertation avec le ministère de l’Industrie pour définir une stratégie de sensibilisation et de formation visant à mettre à niveau les hébergements touristiques. S’agissant des perspectives, l’ONMT continuera à développer sa stratégie de promotion et de communication à travers la continuité des opérations menées au titre du premier semestre 2011. La nouveauté s’articule autour de l’offre Ramadan. Pour atténuer les effets de ce mois sur les nuitées du mois d’août, l’Office promouvra la destination Maroc via la spiritualité et la culture. À cet effet, des partenariats avec des hôtels sont prévus  afin d’organiser des animations culturelles, spirituelles et ludiques. En parallèle, une opération structurante pour la relance du marchè intérieur du tourisme d’affaires est en vue. Notons que le tourisme d’affaires national a été affecté par la turbulence politique que connaît le monde arabe. Ainsi, l’ONMT juge nécessaire d’adopter une démarche de mise en valeur et ce par le lancement de véritables produits dans ce segment incluant «hôtellerie et activités» à travers l’implication massive des hôteliers et spécialistes de l’Incentive.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *