Tout un arsenal pour promouvoir les investissements

«L’action en matière d’amélioration du climat des affaires a véritablement permis de faire progresser le Maroc dans le dernier classement de la Banque mondiale, passant ainsi de la 128ème à la 114ème place», a souligné Nizar Baraka, ministre des Affaires économiques et générales, lundi 8 novembre 2010, lors de son exposé à l’occasion d’un débat organisé par la Chambre française de commerce et d’industrie au Maroc (C.F.C.I.M). Lors de son intervention, M. Baraka a mis en relief la politique de modernisation des infrastructures du Royaume considéré comme l’une des principales destinations d’accueil des investissements directs étrangers dans le bassin sud méditerranéen et la première en Afrique avec un volume annuel de 25 milliards DH. «Ce résultat a été le fruit de l’intensification de l’effort de développement mené sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour faire du Royaume une terre des plus attractives de sa région», a indiqué le ministre et d’ajouter que «le gouvernement continuera à lancer de plus en plus de projets structurants, à accélérer les réformes structurelles et à assurer plus efficacement la déclinaison des différentes stratégies sectorielles». Selon un communiqué du ministère, M. Barak a mis en évidence le doublement du rythme des investissements publics porté, cette année, à plus de 167 milliards de dirhams avec pour objectifs de moderniser le réseau autoroutier, de déployer des projets ferroviaires de dernière génération (T.G.V) et d’améliorer la qualité des infrastructures portuaires et aéroportuaires. Par ailleurs, M. Baraka a exposé lors de cette rencontre le contenu des politiques de soutien à la compétitivité des entreprises, indique-t-on. Il a évoqué, dans ce sens, la réduction de l’Impôt sur les sociétés qui a été accompagnée par la mise en place de différentes exonérations fiscales. Par ailleurs, le ministre a souligné l’importance de la valorisation du capital humain en indiquant qu’un programme d’urgence a été mis en place pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur. Et d’ajouter que le gouvernement a veillé à mettre en place des Académies en partenariat avec le secteur privé, notamment dans le secteur de l’automobile, de l’aéronautique et de la mode. En marge de cette rencontre, M. Baraka a interagi avec un parterre d’investisseurs français sur un certain nombre de points relatifs à l’amélioration du climat des affaires.


 Cinq chantiers pour promouvoir l’investissement

• La Charte de l’investissement est en processus d’actualisation avec l’objectif d’harmoniser la législation et les incitations applicables à l’investissement. Le texte proposé s’articulera de manière cohérente avec les politiques sectorielles et la politique fiscale ;
• Le décret sur les marchés publics est en cours de révision en vue d’intégrer les entreprises publiques dans les appels d’offres ;
• La nouvelle loi sur la SARL supprimera l’exigence du capital minimum ;
• Un portail au service des Petites et Moyennes Entreprises (P.M.E) sera prêt le 29 novembre pour remédier à la problématique des abus administratifs et de la corruption ;
• Une attention particulière sera portée à la dématérialisation de la procédure de création d’entreprise.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *