Tradition participationniste

Dans l’effervescence que connaît la classe politique depuis la nomination de Driss Jettou à la primature, les dirigeants du parti de l’Istiqlal affichent une sérénité sans faille. Pour la simple raison qu’aucun responsable du parti ,qu’il soit au niveau central ou régional, ne met en équation la participation du parti au prochain gouvernement.
Ce qui n’est pas surprenant, même dans un contexte politique aussi nouveau que celui d’aujourd’hui, puisque l’Istiqlal a toujours suivi l’option participationniste. Un responsable du parti justifie bien cette envie en affirmant avec subtilité qu’il n’y a pas de raison que l’Istiqlal ne participe pas au gouvernement. D’ailleurs, le Conseil national se réunira samedi ou dimanche prochains pour approuver ce choix.
Les Istiqlaliens expliquent le choix de participer à un gouvernement dirigé par un technocrate par l’adhésion des électeurs à leurs orientations. Le résultat des urnes, qui ont mis le PI en tête, démontre qu’une grande partie de la population approuve le programme politique, économique et social l’Istiqlal. Ce qui signifie, toujours selon ce même responsable, que cette population prône la continuité dans la gestion des affaires de l’Etat. D’autant plus que les responsables istiqlaliens n’ont aucun préjugé envers un Premier ministre technocrate. Encore moins avec Driss Jettou, dont la plupart des ténors PI le connaissent depuis plus d’une décennie et lui vouent beaucoup d’estime.
Le Premier ministre semble faire l’unanimité autour de lui au sein de la famille istiqlalienne qui le crédite de sérieux , d’honnêteté et de compétence.
Ce qui est curieux, c’est que les responsables istiqlaliens qu’on a contactés n’ont aucune idée de la carte du gouvernement dans lequel ils vont siéger. Le flou des tractations en cours est tel qu’un député bien connu de ce parti nous a dit que Driss Jettou est le seul architecte de cet édifice gouvernemental.
Et que par définition, il est le seul à connaître les contours et le contenu du schéma gouvernemental.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *