Transport aérien : la RAM fait un geste de bonne volonté envers ses pilotes

Les négociations entre la Royal Air Maroc (RAM) et ses pilotes avancent après des mois de blocage. Dans la réunion de mardi 19 août, la compagnie nationale a montré un signe d’ouverture en adoptant l’un des points primordiaux dans le cahier revendicatif de l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL). Il s’agit de l’amélioration des conditions de mutation et de promotion des pilotes de la RAM en tant que Commandants de bord au sein d’Atlas Blue, une filiale low-cost de cette compagnie aérienne. Ainsi, Royal Air Maroc offre la possibilité à ses officiers pilotes de ligne (OPL) de passer à gauche. Traditionnellement,  la place du Commandant de bord sur un avion est le siège de gauche tandis que l’officier pilote est assis à sa droite. Ce passage à gauche de ces officiers pilotes de ligne se fera, provisoirement ou à titre définitif, chez Atlas Blue, du fait d’un manque actuel de postes budgétaires au sein de la Royal Air Maroc.
Chez la compagnie nationale, on offre ainsi la possibilité aux officiers remplissant les conditions techniques requises de passer à droite et devenir par conséquent des Commandants de bord. Cette décision, prise en réponse à une des préoccupations majeures des officiers pilotes de ligne, se rajoute aux mesures déjà prises en 2006 pour combler les déficits dans les emplois de pilote au sein du groupe et en démocratiser l’accès, selon les responsables de la RAM. Il s’agit en fait de la gratuité des études de pilote, du doublement des promotions d’élèves pilotes, de l’achat de dix avions d’entraînement, du transfert de l’Ecole nationale des pilotes de ligne ainsi que de la réalisation d’un campus à Benslimane suite à la fermeture de l’aéroport d’Anfa. Financièrement, le processus de négociations avec les représentants des pilotes de ligne a pesé lourd sur la RAM. Au cours de ces derniers mois, des pilotes de ligne ont haussé le ton. Selon la compagnie nationale, «les représentants des pilotes ont encouragé depuis de nombreux mois les pilotes de la compagnie à perturber la régularité du programme des vols en recourant de manière abusive à des refus de vol sous des prétextes fallacieux comme le recours collectif et concerté aux repos maladies». Ces actes d’indiscipline ont causé un préjudice financier sérieux à la compagnie et sont responsables de la dégradation de sa ponctualité, dont souffrent les passagers, selon un communiqué de la RAM, à l’issue de cette réunion de mardi dernier. En effet, et depuis la mi-juillet de cette année, cette compagnie aérienne a été amenée à louer deux avions avec équipage. Et ce pour faire face à ce mouvement de refus de vol, ce qui a permis de limiter les conséquences de cette action sur le niveau de ponctualité des vols de la compagnie, selon toujours la même source. S’agissant des autres points du cahier revendicatif des pilotes, remis à la RAM le 25 juillet dernier, la compagnie s’est montrée optimiste. La prochaine réunion entre la RAM et les représentants des pilotes est prévue mardi 26 août. En effet, la direction de la RAM s’est engagée à les étudier le plus «favorablement possible», en mettant l’accent sur une conjoncture internationale difficile. Elle espère aussi que «l’ensemble des pilotes et leurs représentants adoptent une attitude plus constructive à même de restaurer un climat serein et de confiance, en vue de la recherche de solutions satisfaisantes pour les deux parties».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *