Tunnel sous le Détroit : Le Maroc et l’Espagne présenteront en octobre à l’UE le projet de liaison fixe

Tunnel sous le Détroit : Le Maroc et l’Espagne présenteront en
octobre à l’UE le projet de liaison fixe

Le projet de liaison fixe entre le Maroc et l’Espagne sera présenté par les deux pays devant les autorités de l’Union européenne, lundi 13 octobre prochain, au Luxembourg. C’est ce que vient de dévoiler Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères, à l’issue d’un entretien, lundi 4 août, avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, à Tanger.
Ce grand projet a été évoqué avec intérêt lors de l’entretien de SM le Roi Mohammed VI avec le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero récemment à Oujda.
«Ce projet de grande ambition va permettre de lier l’Afrique à l’Europe à travers deux solides maillons des deux continents : le Maroc et l’Espagne. Nous avons évoqué les moyens et actions à entreprendre pour continuer à renforcer les excellentes relations entre les deux pays», a annoncé le chef de la diplomatie espagnole, dans une déclaration relayée par l’agence de presse MAP. Il y a tout juste un an, une délégation conduite par les ministres de l’Equipement et du Transport, Karim Ghellab, et son homologue espagnole, Magdalena Alvarez, s’est déplacée à Luxembourg pour demander l’appui institutionnel et financier de l’Union européenne. Rappelons que les premières études de ce géant projet ont été entamées après un accord signé par le Roi Hassan II et le Roi Juan Carlos d’Espagne en 1978.
Après de nombreuses études, la Société nationale des études du détroit (SNED) et la Société espagnole pour les études de la liaison fixe à travers Gibraltar (SECEGSA) ont retenu l’option d’un tunnel de près de 40 km. Le tracé de ce tunnel suivra la route dite de l’Umbral (seuil) reliant les deux rives de la Méditerranée, entre Tarifa et Malabata près de Tanger, sur un trajet donc de 40 km, dont 28 sous la mer à une profondeur de 300 m.  Devant les autorités de l’Union européenne, lundi 13 octobre 2008, le Maroc et l’Espagne présenteront les dernières conclusions de leurs travaux concernant ce projet qui permettra de jeter les ponts entre deux continents. Par ailleurs, Miguel Angel Moratinos a annoncé aussi que les discussions avec son homologue marocain ont porté sur les préparatifs de la haute commission mixte qui aura lieu en novembre prochain en Espagne. Pour lui, les préparatifs visent à placer cette rencontre de haut niveau dans le cadre des enjeux actuels des relations bilatérales, notamment le niveau des relations du Maroc avec l’Union européenne.
Au menu également de cet entretien, le statut avancé pour le Maroc. M. Moratinos a réaffirmé ainsi l’engagement de l’Espagne à apporter un appui soutenu en vue d’octroyer au Maroc le statut de partenaire privilégié de l’Union européenne. «Nous sommes confiants à ce sujet d’autant plus que la présidence française de l’UE oeuvre également dans le sens d’accorder au Maroc ce statut de partenaire privilégié», a-t-il précisé. Pour sa part, M. Fassi Fihri a souligné l’excellence des relations entre le Maroc et l’Espagne, qui se traduisent par une remarquable dynamique aux niveaux économique, commercial et culturel. Il a noté que les efforts des deux pays pour consolider leurs relations bilatérales sont «constants, empreints de sérieux, de transparence et d’une bonne volonté résolument tournée vers l’avenir».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *