Un budget sous le signe du social

Un budget sous le signe du social

Le budget des secteurs de la santé et de l’enseignement vont augmenter pour l’année 2009. Les crédits alloués au secteur de la santé sont de l’ordre de 9,7 milliards de dirhams (+20 %) dont 5,4 milliards DH pour les dépenses du personnel, 2,8 milliards DH pour les dépenses de matériel et dépenses diverses et 1,5 milliard DH pour les dépenses d’investissement. L’année 2009 verra la construction de 12 hôpitaux locaux, la réhabilitation de 37 hôpitaux provinciaux et locaux, la poursuite de la réalisation du plan de la santé rurale à travers l’acquisition de 50 unités médicales mobiles et le parachèvement des travaux du centre d’oncologie au sein du CHU de Fès, outre la poursuite de la construction des CHU de Marrakech et d’Oujda. Par ailleurs, le budget du département de Yasmina Baddou pour 2009 prévoit la mobilisation d’une enveloppe additionnelle de 200 MDH s’ajoutant à une dotation de 700 MDH prévue en 2008 pour appuyer la mise en place du RAMED. Le projet de loi de finances propose également d’exonérer de l’impôt sur la valeur ajoutée les médicaments destinés au traitement du cancer.  Quant au secteur de l’enseignement, il continue à s’accaparer une part importante du budget de l’Etat. Les crédits alloués  à ce secteur dans le cadre du budget 2009 s’élevent à 46 milliards DH soit une hausse de 8,6% par rapport à l’année précédente. A noter que l’enveloppe budgétaire alloué au département de l’enseignement scolaire s’élève à 38,3 milliards DH soit une augmentation de 7,28 millions DH par rapport à l’année 2008. Le budget consacré au domaine de l’Enseignement supérieur, de la formation, des cadres et de la recherche scientifique est de 7, 5 milliards DH. Pour le secteur de l’enseignement supérieur, l’année 2009 sera caractérisé par le lancement du plan d’urgence, pour un nouveau souffle de la réforme d’enseignement, dont le coût global est estimé à 9,7 milliards DH pour la période 2009-2012. Concernant la lutte contre l’analphabétisme et l’éducation non formelle, les crédits allouées au titre de l’année 2009 s’élève à 145,7 MDH. Ces crédits permettront de financer les campagnes de sensibilisation. L’enveloppe budgétaire globale allouée au département de Nouzha Skalli est de 550,79 MDH dont 45,8  MDH pour les dépenses de personnel, 309,7 millions DH pour les dépenses de matériels et diverses et 195,1 millions DH pour les dépenses d’investissement. Ces crédits contribueront ainsi à la mise en œuvre de la stratégie de développement social et à la réalisation de diverses actions dans les domaines de l’enfance, de la femme, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *