Un chef islamiste condamné à un an de prison

Trois autres membres d’Al Adl wal Ihssane (Justice et bienfaisance) ont été condamnés à la même peine pour la même infraction, a-t-on ajouté de même source. Il s’agit de Bachir Obeïd, Abderrahmane Khodeïr et Anouar Maghza.

M. Abbadi, membre de la direction de l’association, en est considéré comme le numéro deux. M. Abbadi a été jugé pour avoir rompu des scellés posés par les autorités, selon l’accusation. Il avait ouvert en mai son domicile à Oujda après que les autorités l’eurent fermé après la tenue de réunions de l’association jugées illégales.

Plus de 3.000 membres de l’association ont été interpellés et 335 d’entre eux ont été ou devaient être poursuivis par les tribunaux en 2006, avait indiqué récemment Fathallah Arsalane, porte-parole de cette association.

Al Adl wal Ihssane avait organisé durant l’été des soirées "portes ouvertes", déclenchant une campagne d’interpellations à travers le royaume.

Tolérée mais jamais reconnue, l’association est dirigée par le cheikh Abdessalam Yassine, un ancien opposant au défunt Hassan II.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *