Un enfant de trois ans décédé à Chefchaouen des suites d’une méningite

Des cas de méningite ont été enregistrés à Chefchaouen entre le 26 décembre 2006 et le 12 janvier 2007, ajoute le communiqué, précisant que cinq cas vivent dans la localité Tighdouane relevant de la commune de Bni Selmane et 6 cas isolés sont répartis entre quatre localités des communes de Bni Faghloum, Lounane et Chefchaouen.

Toutes ces personnes ont été prises en charge par les services compétents du ministère de la Santé à Chefchaouen et à Tétouan, selon la même source, qui affirme que pendant cette période (décembre-mars), qui est caractérisée par une baisse importante de la température, des cas isolés de méningites sont enregistrés notamment dans les douars où les conditions d’hygiène ne sont pas satisfaisantes.

Une équipe d’experts en épidémiologie a été dépêchée sur les lieux pour valider la démarche entreprise par les services locaux et approfondir les investigations épidémiologiques, indique le communiqué.

La conduite à tenir dans ce genre de situation consiste à mettre en uvre une stratégie de lutte axée sur la vaccination antiméningococcique et la chimioprophylaxie, poursuit le communiqué, ajoutant que ces mesures ont été prises dans les localités touchées et que 1.253 personnes ont été vaccinées et 426 ont bénéficié du traitement chimioprophylaxique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *