Un gouvernement hétéroclite

Formé le 7 novembre 2002, à l’issue des élections législatives du 27 septembre, le gouvernement Jettou est, pour le moins, hétéroclite. Il comprend, outre le Premier ministre -nommé par SM le Roi le 9 octobre 2002 – 38 membres, dont un ministre d’Etat, 23 ministres, 7 ministres délégués, 6 secrétaires d’Etat et un secrétaire général du gouvernement. Face à 35 hommes, trois femmes y siègent : Yasmina Baddou (P.I) et Najima Rhozali Tay Tay (RNI), secrétaires d’État et Nouzha Chekrouni (USFP), ministre déléguée. L’équipe Jettou comprend six partis politiques. Avec huit portefeuilles chacun, l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti de l’Istiqlal (P.I) se taillent la part du lion. L’USFP est représentée par six ministres : Mohamed Elyazghi, Fathallah Oualaâlou, Mohamed Bouzoubaâ, Habib El Malki, Khalid Alioua et Mohamed Achaâri, une ministre déléguée, Nouzha Chekrouni, et un secrétaire d’Etat, Mohamed El Gahs. Les membres représentant l’Istiqlal sont Abbas El Fassi (ministre d’Etat), M’hammed El Khalifa, Karim Ghellab, Adil Douiri, Mohamed Cheikh Biadillah, Mohamed Saâd El Alami (ministres), Ahmed Taoufiq Hjira (ministre délégué), et Abdelkébir Zahoud et Yasmina Baddou (secrétaires d’Etat). Les autres formations sont le Rassemblement national des indépendants (RNI : 6 portefeuilles détenus par Mustapha Mansouri, Najib Zerouali, Mohamed Aujjar, Rachid Talbi El Alami, Taieb Rhafes et Najima Rhozali), le Mouvement populaire (MP : 3 portefeuilles, Mohand Laenser, Mustapha Mechahouri et Saïd Oulbacha), le Parti du progrès et du socialisme (PPS : 2 portefeuilles, Nabil Benabdellah et Omar Fassi Fihri) et le Mouvement national populaire (MNP : 2 portefeuilles, Mohamed Boutaleb et M’hammed El Morabit). Deux chefs de partis politiques, Abbas El Fassi (Istiqlal) et M’hand Laenser (MP) figurent parmi les membres de ce gouvernement, où siègent, outre le Premier ministre lui-même, huit membres sans étiquette politique. Il s’agit de Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, de El Mostapha Sahel, ministre de l’Intérieur, Ahmed Taoufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, Abderrahmane Sbaï, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’administration de la Défense nationale, Taieb Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Fouad Ali El Himma, ministre délégué à l’Intérieur, Abderrazak El Mossadeq, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires économiques et générales et de la mise à niveau de l’économie, ainsi que de Abderrazak Rabiah, secrétaire général du gouvernement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *