Un grand commis de l’état s’en va

Un grand commis de l’état s’en va

Abdelaziz Meziane Belfkih, conseiller de Sa Majesté le Roi, est décédé dimanche 9 mai, à l’hôpital Cheikh Zayed, à Rabat. Les funérailles du regretté se dérouleront ce mardi 11 mai après la prière d’Addohr à Taourirt, sa ville natale. SM le Roi Mohammed VI a exprimé à la famille du défunt, en cette douloureuse occasion, ses condoléances les plus attristées et ses sincères sentiments de compassion. Abdelaziz Meziane Belfkih a vu le jour en 1944 à Taourirt dans la province d’Oujda. Le défunt était ingénieur civil de l’Ecole nationale des ponts et chaussées de Paris et ingénieur de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon. Feu Meziane Belfkih était également titulaire du D.E.A en mécanique des solides de Paris X et du D.E.S.S en gestion des projets de l’université de Lille. Après un premier poste au ministère des Travaux publics, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres en 1968, M. Meziane Belfkih fut nommé en 1974 chef de la division technique à la direction des routes. Il fut nommé par la suite chef de l’arrondissement des travaux publics et des communications à Rabat. En 1975, au lendemain de la Marche verte, le défunt a été nommé à Laâyoune comme coordonateur des services du ministère des Travaux publics et des Communications dans les provinces du Sud. Il a occupé, par la suite, le poste de directeur de l’inspection générale au ministère de l’Equipement et de la Promotion nationale jusqu’en 1980. Après cette date, il a été nommé directeur des routes et de la circulation routière. M. Belfkih accéda, en 1983, au poste de secrétaire général du ministère des Travaux publics, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres. Feu Meziane Belfkih fut nommé, en novembre 1992, ministre de l’Agriculture, poste qu’il garda jusqu’à sa nomination, ministre des Travaux publics, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres, en février 1995. Deux ans après, le défunt occupa le poste de ministre de l’Agriculture, de l’Equipement et de l’Environnement. En avril 1998, feu Meziane Belfkih fut nommé conseiller au Cabinet royal. En plus des fonctions sus-mentionnées, feu Meziane Belfkih s’est vu confier la responsabilité du pilotage ou du suivi de plusieurs projets nationaux. Feu SM Hassan II l’a désigné le 3 mars 1999 président de la Commission spéciale éducation-formation (COSEF), chargée d’élaborer la Charte nationale de réforme du système éducatif. Le 26 octobre 2001, SM le Roi Mohammed VI lui confie en plus, la présidence de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation. Il était également président du Conseil de surveillance de Tanger-Méditerranée. En 2002, le défunt a présidé le Groupe Bouregreg qui a élaboré un plan d’aménagement global de la vallée du Bouregreg en cours d’exécution actuellement. Le défunt a été également à la tête du comité directeur chargé de l’élaboration du rapport sur les 50 ans de l’Indépendance et les perspectives pour 2025 suite aux directives royales du discours du 20 août 2003. Il fut nommé, en 2006 par le Souverain, président délégué du Conseil supérieur de l’enseignement. Feu Meziane Belfkih est décoré du Ouissam du Trône de l’Ordre de Chevalier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *