Un groupe de clandestins transféré de Nouadhibou vers les îles Canaries

Le groupe n’a pas pu être identifié, ce qui a amené les autorités espagnoles à le transférer aux Iles Canaries, ont ajouté les mêmes sources.
Ces personnes faisaient partie du groupe d’immigrants asiatiques et subsahariens, restés bloqués depuis plus de 10 jours face aux côtes de la Mauritanie, dans l’attente d’une autorisation pour débarquer dans le port de Nouadhibou.

Le bateau, qui les transportait aux Canaries, était tombé en panne suite à une avarie dans les eaux internationales, au large de la Mauritanie. Il a accosté, lundi, au port de Nouadhibou, suite à un accord entre les autorités de Nouakchott et de Madrid.

Un autre groupe de 40 migrants clandestins d’Afrique sud-saharienne, qui faisaient partie de ces 400 personnes bloquées, ont débarqué mardi au port de Nouadhibou pour ensuite embarquer à bord d’un avion militaire espagnol à destination de la Guinée Bissau.

Le groupe est composé de ressortissants de la Côte d’Ivoire, du Liberia, de la Guinée-Conakry et de la Sierra-Léone, avait annoncé une source sécuritaire mauritanienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *