Un million d’euros pour renforcer les liaisons maritimes avec les Canaries

Le président du gouvernement régional, qui s’exprimait à l’issue de la réunion de ce conseil tenue à Las Palmas, a déploré le "retard" enregistré dans la déclaration du port de Rosario à Fuerteventura "Port
Schengen", pour pouvoir mettre en marche la ligne maritime prévue avec le port de Tarfaya.

Les réunions tenues avec des responsables marocains ont révélé que les oeuvres nécessaires dans le port de Tarfaya ont été réalisées, a-t-il indiqué, soulignant qu’il manque seulement cette déclaration pour pouvoir
mettre en marche la ligne maritime.

Le président de la Communauté autonome a précisé que la ligne sera mise en marche, soit à partir de Fuerteventura, soit de l’île de Lanzarote, depuis le port d’Arrecife, formant le voeu que "les institutions compétentes accomplissent leurs obligations" à ce sujet.

La nouvelle ligne maritime, dont l’inauguration est prévue pour l’été prochain, sera assurée par un bateau de la compagnie "Naviera Armas", basée aux Iles Canaries.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *