Un nouvel incendie déclaré aux environs de Ksar-Kebir

Le feu s’est déclaré vers 21h00 et commence à prendre de l’ampleur, précise un responsable du poste de commandement (PC) provincial, indiquant que des équipes d’intervention ont été dépêchées sur les lieux pour tenter de maîtriser ce nouveau foyer.

Le départ de l’incendie ayant été constaté à la tombée de la nuit, les mêmes sources n’écartent pas la probabilité d’un "acte criminel".
D’autre part, l’on apprend de source autorisée que des canadairs espagnols sont attendus à l’aéroport de Tanger aux premières heures de la matinée de jeudi. Les appareils du voisin ibérique vont certainement appuyer l’intervention aérienne en cours contre l’incendie de la forêt Oum-Krisset (CR Zoumi, Province Chaouen). Dans cette région montagneuse et très difficile d’accès, l’intervention aérienne est déterminante.

Pour l’incendie de Larache, les dernières informations provenant du PC font état d’une relative maîtrise des fronts de feu. Cependant l’évolution de la situation demeure dépendante du climat. Une levée du chergui est susceptible d’attiser les débris incandescents et provoquer de nouveaux départs d’incendie, explique-t-on.
Dans les deux régions sinistrées, le travail des équipes d’intervention au sol est particulièrement ardu en raison du relief montagneux et la difficulté de faire parvenir les camions citerne jusqu’aux foyers d’incendie.

A rappeler que les deux gigantesques incendies ont ravagé une superficie totale de 1.600 ha, selon un bilan provisoire fourni en début d’après midi. Un commandant des Forces Armées Royales (FAR) a trouvé la mort, mardi dans la forêt de Zoumi, lorsqu’il a été pris au piège d’un brasier.

Des PC provinciaux ont été dressés sur les lieux pour coordonner l’intervention des équipes engagées contre ces deux sinistres. Durant la journée de mercredi, de nouveaux renforts ont rejoint les éléments de la Protection civile, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires, des Eaux et forêts, des agents de l’autorité locale et des volontaires, à pied d’oeuvre contre les flammes depuis plus de 48h.

L’intervention aérienne est assurée par des avions C-130 (Forces Royales Air) et des Trush (Gendarmerie royale) qui ciblent des largages d’eau et de produits retardant sur les fronts de feu les plus inaccessibles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *