Un observateur militaire de la MINURSO rapatrié par mesure disciplinaire

Les faits remontent au 25 septembre 2006, lorsque l’observateur militaire, qui se trouvait à bord d’un véhicule garé dans un endroit inhabité de Laayoune, a été attaqué par un groupe d’individus aux environs de 01H30, en raison de la présence, dans le véhicule, de deux femmes de la ville, précise la même source.
Les assaillants ont endommagé le véhicule et emmené les deux femmes, ajoute le communiqué.

"Une enquête ouverte par la Mission a conclu que l’observateur militaire a fait un mauvais usage du véhicule de l’ONU et violé les moeurs et traditions locales en allant à la rencontre de femmes de la ville, en ce lieu éloigné et à une heure tardive de la nuit", poursuit le communiqué.
En agissant de la sorte, l’intéressé a "mis en danger sa propre vie et celle des deux femmes", comme il a "porté atteinte à la réputation des Nations Unies", ajoute-t-on de même source.

Les responsables au siège des Nations Unies à New York ont approuvé cette décision, qui a été notifiée au pays de l’intéressé.
Cette décision a été prise pour réaffirmer la nécessité, pour le personnel de l’ONU, "de faire montre d’un sens élevé de professionnalisme dans la conduite des missions onusiennes et de respect des moeurs et des traditions locales. De même, cette décision est conforme au contenu et à l’esprit des politiques onusiennes en vigueur en la matière et aux résolutions du Conseil de sécurité relatives à la MINURSO", conclut le communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *