Une charte d’honneur pour le Grand Casablanca

Le wali de la Région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, a invité les représentants des partis politiques à signer une charte d’honneur pour le bon déroulement des élections du 7 septembre prochain. Présidant mercredi soir au siège de la wilaya une réunion avec les représentants des partis politiques, M. Kabbaj a mis en relief l’importance des enjeux des prochaines élections, d’autant plus que SM le Roi Mohammed VI, a-t-il rappelé, a souligné sa volonté de voir les élections se dérouler dans la transparence la plus totale. Le wali a en outre mis l’accent sur la place qu’occupe Casablanca sur la scène politique nationale, par son rôle de locomotive de développement économique et social, son poids politique et démographique et le nombre de sièges qui lui sont réservés (31 au total).
Les candidats et les organisations politiques en compétition lors de ce prochain scrutin, a-t-il poursuivi, sont tenus de se conformer aux mesures juridiques et déontologiques et suivre un comportement de nature à garantir les principes nobles sur lesquels repose une vraie démocratie représentative.
Le wali a également rappelé, dans ce cadre, le rôle déterminant qui revient aux partis politiques qui constituent un acteur essentiel pour gagner le pari du prochain scrutin, en citant à cet égard un passage du discours de SM le Roi à l’occasion du 54ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple. Le Souverain avait souligné qu’«il ne peut y avoir de vraie démocratie en l’absence de partis forts et aptes à assumer la responsabilité qui leur incombe de faire des élections une compétition loyale entre des projets de société, et non une occasion pour engager des combats personnels ou se livrer au jeu de la démagogie».
Le Souverain a également mis l’accent, a ajouté Mohamed Kabbaj, sur la nécessité pour les partis politiques et les candidats d’œuvrer sur le terrain pour sensibiliser les électeurs et les inciter à participer aux élections, en leur proposant des programmes clairs et réalisables. La charte d’honneur pour le bon déroulement des élections stipule une bonne conduite des candidats et l’obligation d’éviter toute fraude ou infraction de nature à nuire à l’opération électorale et à sa crédibilité, en faisant obligation aux candidats de mener une compétition loyale dans la transparence et la clarté.
Le wali a enfin appelé à une mobilisation totale (administration, partis politiques et société civile) pour réussir le déroulement de l’opération électorale dans un climat de transparence et de responsabilité, conformément à l’esprit du dernier discours de SM le Roi Mohammed VI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *