Une décision logique

ALM :Pourrait-on avoir une déclaration de votre part sur la nomination de Driss Jettou à la Primature ?
M’hammed Lakrafess : Je ne suis pas autorisé à parler au nom du RNI, mais en tant qu’acteur politique, je pourrais dire que la nomination de Driss Jettou n’est pas vraiment une surprise. Il y a déjà un mois, certains journaux ont évoqué son nom.
Mais, est-ce que vous ne voyez pas qu’il aurait été souhaitable pour la consolidation de la démocratie de porter le choix sur un premier ministre partisan?
C’est vrai, les élections du 27 septembre n’ont pas dégagé une majorité politique, mais quatre formations partisanes. Sur ce, les observateurs s’interrogeaient sur la procédure à suivre : le choix va-t-il être porté sur le parti qui a eu le plus de voix lors des élections ou sur une coalition de partis ?
Finalement, l’on a fait appel à un ministre non partisan et M. Jettou a été choisi pour contenter tout le monde.
Et qu’adviendra-t-il de votre accord avec l’USFP?
Les termes de la déclaration sont clairs. La coordination entre ces deux partis ne concerne pas seulement le gouvernement, mais également le Parlement. Donc, le travail en commun va se poursuivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *