Une forte explosion secoue le quartier Sbata faisant un mort et six blessés

Une forte explosion secoue le quartier Sbata faisant un mort et six blessés

Un fait rarissime. Une explosion s’est produite, hier matin, au boulevard Al Joulane, Hay Salmia, préfecture des arrondissements de Ben Msik, Sbata, à Casablanca sans être suivie d’incendie, causant un mort et six blessés dont l’état d’une seule personne est considéré très grave, ainsi que plusieurs dégâts matériels. Quelle est la cause de cette déflagration? «Il s’agirait d’une bonbonne de gaz», répond à ALM un responsable de la sûreté de police de Ben Msik-Sidi Othmane sans être certain de son hypothèse.
«Il était 8h30 quand nous avons entendu l’explosion. Nous venions de nous réveiller. Nous avons cru qu’il s’agissait d’un attentat terroriste… »,  a précisé à ALM cette mère de famille qui se tenait au seuil de sa maison située à une centaine de mètres de la salle de jeux où l’explosion s’est produite. « Chez moi, les vitres des fenêtres ont été soufflées», a-t-elle ajouté tout en expliquant qu’elle a inhalé une odeur qui ne ressemblait pas à celle qui émane d’une bonbonne de gaz. Tous les commerces et les voitures qui étaient à deux cents mètres environ autour de la salle de jeux ont subi des dégâts matériels : une Peugeot 205, de couleur noire, immatriculée au Maroc a été renversée, une dizaine d’autres voitures qui stationnaient ou qui y passaient ont été endommagées et les murs de quelques domiciles situés soit au rez-de-chaussée ou aux premiers étages ont été lézardés.
Sans parler de la salle de jeux et une agence d’Attijariwafa bank avoisinante qui se sont effondrées. Les témoins, qui étaient sur place, ont rejeté l’hypothèse de l’explosion d’une bonbonne de gaz. «Je crois qu’il s’agit d’une bombe», a répondu à ALM un témoin. Seulement, une source judiciaire a confirmé à ALM, quelques heures après l’explosion que : «La personne qui est gravement blessée et qui est alitée à l’hôpital Sidi Othmane nous a révélé qu’elle venait d’ouvrir la salle de jeux alors qu’elle était en compagnie d’une autre personne. Cette dernière est rentrée dans une petite chambre pour préparer du thé. Elle venait d’utiliser la bonbonne de gaz quand une déflagration s’est produite». Heureusement, il n’y avait pas, à cette heure, d’enfants passionnés de jeux vidéo ni d’employés à l’agence bancaire. Sans aucun doute, l’absence due au deuxième jour de l’Aïd Al Mawlid a joué son jeu pour qu’il n’y eut pas plus de morts et de blessés. Une fois l’explosion s’est produite, tous les services de la police du Grand Casablanca, les éléments de la protection civile à bord de trois ambulances et un fourgon pompe-tonne, ainsi que les éléments des Forces auxiliaires se sont dépêchés sur les lieux. Les investigations menées par les éléments de la police scientifique ont conclu, quatre heures plus tard, que l’explosion est due à une fuite de gaz.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *