Une image ternie

L’image des Saoudiens au Maroc est aujourd’hui plus que jamais ternie. Dans le temps, elle était ternie par la débauche, maintenant c’est l’accointance avec la violence et le terrorisme international qui a complètement dénaturé cette image.
Dernièrement, après l’appréhension par les forces de sécurité nationales des agents dormants, originaires de l’Arabie Saoudite, du réseau d’Oussama Ben Laden, «Al Qaïda», les ressortissants Saoudiens dans notre pays ont peur. Le désarroi se lit clairement sur leur visage. Un ressortissant Saoudien, 42 ans, cadre dans une société pétrolière à Ryad, installé dans un hôtel touristique de la place, ne cache pas son inquiétude à propos des derniers développements des arrestations de ses compatriotes impliqués dans le terrorisme dans le Royaume.
Le ressortissant saoudien semble dérangé par une probable descente de la police à l’hôtel dans le cadre d’un simple examen d’identité. Evoquant le cas des kamikazes du onze septembre dernier, qui étaient au bar la veille des opérations ayant visé les symboles de la puissance économique et militaire des Etats-unis d’Amérique, le ressortissant saoudien indique que «les services de sécurité pourraient soupçonner et contrôler tout le monde et n’importe où, dans les milieux des intégristes et aussi les secteurs du tourisme».
Le ressortissant en question parle du tourisme sexuel. Avant, ils étaient tranquilles avec les filles de joie et personne ne les inquiètait. Maintenant, le contrôle qui sévère rigoureux, imposé par cette conjoncture, pourrait conduire à des arrestations d’autres Saoudiens pour la débauche. Chose qu’ils craignent. Si autrefois ils sortaient d’un pays fermé pour se rendre dans un autre ouvert et tolérant pour passer des séjours agréables, aujourd’hui la question de sécurité leur pose beaucoup de contraintes. Ils fuient les contraintes traditionnelles et religieuses dans leur pays, ils rencontrent d’autres contraintes sécuritaires dans les autres pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *