Une nouvelle institution dédiée aux femmes

«Le renforcement du rôle des femmes dans la société», tel était le thème de la 2ème Conférence ministérielle euro-méditerranéenne tenue les 11 et 12 novembre à Marrakech. Cet événement a été marqué par la participation de 43 délégations des Etats membres de l’Union pour la Méditerranée (UPM) et des représentants de la société civile. Lors de cette conférence, Nouzha Skalli, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, a indiqué que «cette deuxième conférence de Marrakech est une étape avancée dans le processus euro-méditerranéen à travers la déclaration de Marrakech qui est un engagement fort de nos pays en faveur de l’égalité».
Cette conférence de Marrakech s’est fixée comme objectifs de passer en revue les réalisations depuis Istanbul en matière d’égalité entre les sexes. En effet, lors de la 1ère édition tenue à Istanbul en 2006, les partenaires de l’UPM se sont mis d’accord pour travailler dans un cadre commun d’action de cinq ans pour instaurer l’égalité entre hommes et femmes et éliminer toutes formes de discrimination. Les partenaires se sont également engagés à définir un plan d’action concret et un mécanisme de suivi. Et ce sont ces engagements qui ont fait l’objet de la déclaration de Marrakech. Pour sa part, Xavier Darcos, ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville, a estimé que «cette deuxième conférence montre la volonté commune de tous les participants de promouvoir l’égal accès des femmes et des hommes aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels». A cette occasion, M. Darcos a annoncé le lancement du projet de la Fondation des femmes pour la Méditerranée, soutenu notamment par la France, la Jordanie, le Liban et le Maroc. Cette Fondation doit voir le jour en 2010. Ainsi, «elle vise à fédérer les énergies, d’échanger les bonnes pratiques et de mettre en commun les moyens disponibles pour soutenir des actions coordonnées à l’intention des femmes en Méditerranée et dans le monde arabe», a expliqué M. Darcos.
De surcroît, les collectivités territoriales fondatrices appartenant à la rive sud de la Méditerranée (Marrakech au Maroc et Byblos au Liban) abriteront des antennes de la Fondation.
Par ailleurs, la 2ème Conférence ministérielle a été marquée par la présence de Nyamko Sabuni, ministre suédoise de l’Intégration et de l’égalité de genre, Farakhonda Hassan, secrétaire générale du Conseil national pour la femme de la République arabe d’Egypte et co-présidente de l’UPM, Véronique Arnault, représentante de la Commission européenne et Abdelmaksoud Rachdi, représentant de la
plate-forme Euromed des ONG. A l’issue de cette conférence, Mme Skalli a affirmé que «les ministres ont abordé plusieurs problématiques : la violence, les femmes migrantes, l’accès à la justice et la promotion de la femme». A cet égard, les pays partenaires ont pris des engagements dans ce processus.
La 2ème Conférence ministérielle a été également marquée par la signature d’un mémorandum entre Mme Skalli et
M. Darcos. Il porte sur la mise en place d’un statut des travailleurs sociaux au Maroc et la promotion des droits des handicapés. Cet événement s’est, en outre, caractérisé par la visite de l’Association Ennakhil pour la femme et l’enfant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *