Une patera avec 36 clandestins à bord interceptée au large des côtes d’Almeria

Six des occupants de la patera qui présentaient des blessures et des signes d’hypothermie ont été transférés par hélicoptère à Almeria, les autres sont restés sur l’Ile de Alboran où ils étaient arrivés peu auparavant. Les mêmes sources ne précisent pas la nationalité de ces candidats à l’immigration clandestine.
Les côtes d’Almeria sont devenues depuis quelque mois la destination privilégiée d’immigrés clandestins qui tentent d’accéder au territoire espagnol  par voie de mer.
Fin mars dernier, la Garde Civile espagnole avait arrêté 22 personnes d’origine maghrébine candidats à l’immigration clandestine après leur débarquement sur une plage d’Almeria.
Les autorités espagnoles avaient intercepté, quelques jours auparavant (13 mars) sur les côtes de cette région andalouse, trois pateras avec à bord un total de 133 clandestins.
L’une des pateras transportait 76 personnes, dont 12 mineurs et 7 femmes, d’origine marocaine et subsaharienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *