«Wana» : un troisième opérateur sur le fil

«Wana» : un troisième opérateur sur le fil

Entouré de son état-major, Karim Zaz a présenté à la presse, hier  mercredi 3 janvier 2007, le concept, la philosophie et les ambitions de «Wana». L’entreprise  compte devenir un leader des télécoms au Maroc en étant maître de ses infrastructures. 
Comme l’indique clairement  son logo, une éolienne, l’ex-Maroc Connect entend donner un nouveau  souffle à un secteur en croissance continue depuis 1999. La nouvelle dénomination reflète le nouveau positionnement de cet opérateur global de télécommunications.
«Il y a un potentiel énorme au niveau du fixe», explique le P-dg de Wana, qui rappelle que sur ce segment, le Maroc dispose d’un taux de pénétration faible, soit de l’ordre de 4,4%. L’objectif est d’offrir des services innovants et non seulement, explique M. Zaz, de garantir l’accès aux télécoms. Et d’ajouter : « Au Maroc, le prépayé consomme 20 minutes  par mois contre 20 minutes par jour en Inde. D’où notre objectif de permettre aux consommateurs d’utiliser réellement les télécoms». 
Pour ce faire, la filiale de l’ONA a investi 6 milliards de dirhams pour un équilibre financier prévu en 2010.
Le segment résidentiel  (téléphonie et Internet à la maison) sera opérationnel dans les prochaines semaines (mi-janvier), en attendant l’approbation des offres commerciales par l’Agence nationale de réglementation des télécoms.  Cette offre est actuellement en phase de test auprès d’un millier de clients testeurs parmi les salariés de l’ONA, qui détient 51% du tour de table de  Wana contre 49% pour la SNI.
Pour sa part, le mobile est prévu à la fin 2007. Quatre distributeurs exclusifs ont été sélectionnés. Maroc Connect s’appuiera en grande partie sur le réseau de l’ONE (Office national de l’électricité), soit 4000 kilomètres de fibres optiques à travers le Royaume, et au-delà de Gibraltar, une interconnexion avec l’Espagne.
L’opérateur devra compléter ce réseau par de nouveaux investissements, notamment à l’intérieur des villes, cela afin de mettre à la disposition des utilisateurs (grandes entreprises) des services à forte valeur ajoutée. Outre le Lan to lan (service de transmission de données à haut débit) lancé courant décembre 2006, de nouvelles technologies novatrices viendront parfaire l’offre de Wana.
Le CDMA, qui en fait partie, est la seule technologie alternative en phase de maturité qui permet le déploiement à grande échelle de services de téléphonie fixe et Internet. D’autres technologies telles que la boucle locale radio, la fibre optique dans les grandes villes, le Wimax et le dégroupage total viendront compléter les infrastructures déployées par l’opérateur.  Pour plus de proximité avec ses clients, Wana a choisi d’approcher le marché sous deux angles: en direct et à travers un réseau de distribution. Outre une présence à travers des magasins en propre, des partenariats solides ont été conclus avec quatre grands groupes marocains. Les solutions entreprises seront, quant à elles, commercialisées en direct à travers des partenaires intégrateurs.
D’ici 5 ans, Wana table sur 4 millions de clients et  5,5 milliards de revenus.

Partenariat stratégique avec l’ONE
Le réseau de l’ONE, fort de  4000 kilomètres de fibres optiques  à travers le Maroc et d’interconnexion avec l’étranger, notamment avec l’Espagne, offre à Wana un support intéressant pour la couverture du territoire. «Ce partenariat nous a permis d’aller plus vite et d’optimiser nos investissements », précise Fadhel Kraiem, directeur exécutif du pôle réseau de Wana.
Une quarantaine de villes du Royaume  pourront accéder ainsi dès le début aux différentes offres de l’ex-Maroc-Connect. A noter que  le partenariat avec l’ONE date d’il y a une année et demie. Il s’agit d’un contrat de fourniture de services avec rémunération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *