Wassif Mansour se lamente au pied du MUR

Wassif Mansour, ministre plénipotentiaire de l’ambassade de Palestine au Maroc, réagit de manière virulente aux écrits de d’"Attajdid", organe de presse du Mouvement Unicité et réforme (MUR) concernant la crise entre le Fatah et le Hamas. Dans une tribune libre (intitulée "Ceux qui attisent le feu") publiée par la presse locale, le diplomate palestinien affirme ne pas être contre les prises de position des journaux marocains, mais se dit affligé de voir certaines publications, «religieusement marquées», prendre fait et cause pour une partie au détriment des autres composantes de la scène palestinienne. Surtout, ajoute-t-il, quand ces mêmes publications «falsifient les réalités, inventent des faits et donnent des analyses qui servent ladite partie» en référence au Hamas d’Ismaïl Hanniyeh.
Pour Wassif Mansour, qui ne nomme pas "Attajdid" (devoir de réserve oblige), la position des responsables marocains, outre le soutien aux Palestiniens, a toujours été d’affirmer que ces derniers sont mieux placés pour prendre les décisions qu’ils jugent opportunes et en connaissance de cause. Il conclut en affirmant que l’attitude des publications en question, et de ceux qu’il qualifie de scribouillards, "est inacceptable sur les plans religieux et éthique".Il appelle les journalistes concernés à arrêter les insultes et à cesser de jeter de l’huile sur le feu.
La colère de Wassif Mansour intervient après une série d’articles publiés par le porte-parole du MUR, "Attajdid". Signés par les journalistes de la publication dirigée par Abdelilah Benkirane, mais aussi par des collaborateurs externes, Palestiniens compris, les écrits en question s’attaquent violemment au Fatah et particulièrement au président Mahmoud Abbas.
Tantôt pour affirmer que ce dernier serait responsable de la tentative d’assassinat d’Ismaïl Hanniyeh, tantôt pour le présenter sous les dehors d’un "traître" et notamment après les offres formulées par Condoleezza Rice, la patronne de la diplomatie américaine. Les attaques contre Mahmoud Abbas se sont accentuées depuis que ce dernier a annoncé la tenue d’élections anticipées.  
Dans son édition d’hier, la publication du MUR (base arrière du PJD) titrait encore "Abbas serre la main d’Olmert et refuse de rencontrer Hanniyeh", Ce dernier a d’ailleurs été interviewé à maintes reprises par la même publication et il a eu droit à un traitement spécial par le PJD. A Rabat, il a pu intervenir en direct lors d’une manifestation de solidarité organisée à Rabat par le parti de Saâd Eddine El Othmani. La jeunesse du PJD avait d’ailleurs fait la même chose à Tiznit.
Quand ce ne sont pas des attaques contre Mahmoud Abbas et le Fatah, l’organe du MUR relaie les protestations de cette mouvance et du PJD contre le gouvernement marocain, dont les responsables tardent à inviter, au Royaume, Mahmoud Ezzahar, ministre des Affaires étrangères issu du Hamas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *