Record au niveau des abonnements à l’Internet mobile: Un Marocain sur trois utilise les réseaux sociaux

Record au niveau des abonnements à l’Internet mobile: Un Marocain sur trois utilise les réseaux sociaux

Evolution des marchés des télécommunications, c’est l’objet du rapport annuel fraîchement publié par l’Agence nationale des réseaux et télécommunications (ANRT).

ANRT-Internet-MobileLes principaux indicateurs du secteur en 2015 font ressortir «le développement global des services de télécommunications au Maroc». L’internet mobile se taille la part du lion. Avec une croissance annuelle de plus de 45%, le parc Internet englobe un volume de 14,5 millions d’abonnés, portant ainsi son taux de pénétration à 42,75% de la population, ce qui, selon l’agence, constitue un record. L’agence attribue cette bonne santé du secteur au dynamisme de l’Internet mobile en particulier les services «Voix+Data» et les offres sans engagement. Une hausse exprimée à 63% sur seulement une année. Concernant l’expansion des usages des services, 52,87 milliards de minutes ont été enregistrées en 2015 pour le trafic voix sortant du mobile, soit une hausse de 10% par rapport à 2014. Zoom sur les principales évolutions des marchés des télécommunications.

La téléphonie fixe en berne

Une tendance baissière s’affiche pour la téléphonie fixe. L’agence attribue cette baisse au «changement des habitudes de consommation avec un basculement du fixe vers le mobile, en raison entre autres de l’avantage de la mobilité totale». L’agence indique que la baisse significative des tarifs a encouragé le consommateur à adhérer davantage aux services de télécommunications. Toutefois, le marché de la téléphonie fixe ne suit pas l’accélération et la démocratisation des accès selon l’agence. La concurrence est nettement moins importante sur ce segment. Pour la cinquième année consécutive, l’agence relève la baisse significative d’abonnés. La téléphonie fixe ne compte que 2,22 millions en 2015 contre 2,49 millions en 2014, soit un recul de 11% à raison d’une année. Ce segment a connu son pic en 2010. Sur ce secteur, les chiffres de l’ANRT montrent que la part des abonnés résidentiels s’est affaiblie au profit des abonnés professionnels avec un taux de 20,94%. Toutefois, les abonnés professionnels continuent de se positionner en tête avec 77,99%.

Itissalat Al Maghrib : Leader sur le marché du fixe et du mobile

71,24% c’est la part de marché que détient Itissalat Al Maghrib dans le fixe devançant ainsi Wana Corporate qui affiche un taux de 26,73%, suivi de Médi Télécom avec 2,03% à fin 2015. Cependant, l’usage mensuel moyen a connu une hausse de 2% par mois pour atteindre 124 minutes en 2015, contre 121 minutes en 2014. Le prix de communication de la téléphonie fixe mesuré par le revenu moyen par minute a toutefois augmenté pour atteindre 0,91 DH hors taxes en décembre 2015 contre 0,78 DH hors taxes en 2014.

La téléphonie mobile a le vent en poupe

Itissalat Al Maghrib affiche un taux de 42,48%, suivi de Médi Télécom à 31,89% et de Wana Corporate à 25,63%. Pour ce qui est du trafic des voix sortant pour la téléphonie mobile, il a atteint 52,87% milliards de minutes en 2015 affichant une augmentation d’environ 10% par rapport à 2014. Une progression fulgurante qui se poursuit depuis 2005. Ainsi, elle est passée de 4.276 à 52.874 trafics de voix sortants du mobile en million de minutes. Toutefois, pour le trafic des SMS sortant du mobile une baisse notable de 16% a été enregistrée, soit 16,6 milliards d’unités. L’année 2014 avait affiché le taux le plus élevé de ces onze dernières années.

L’usage moyen sortant du mobile a atteint 101 minutes en 2015, ex aequo avec la même période en 2014. Les prix mesurés par le revenu moyen par minute mobile sont en baisse pour le mobile avec 0,27% HT/minute à fin 2015 contre 0,32DH/HT.

Internet : Une hausse fulgurante

Le marché de l’Internet est sans conteste en pleine croissance. En l’espace de onze années le taux de pénétration de ce secteur est passé à 14,5 millions d’abonnés. L’agence souligne le bond significatif réalisé rien qu’entre 2013 et 2015. L’ANRT indique que l’Internet mobile accapare plus de 92% du parc global à fin 2015 contre 90% enregistrés l’année précédente, 13,34 millions en 2015 contre 9 millions d’abonnés en 2014. L’ADSL enregistre 7,82%, suivi des autres offres Internet évaluées à 0,02%.

«.ma» se confirme

Le nom de domaine «.ma» atteint 59.138 à la fin 2015, en affichant une tendance nettement progressive depuis 2005. Le domaine «.ma» couvre 90% des extensions.

Accès des ménages à Internet : La généralisation est encore loin

La téléphonie mobile est en tête des équipements des ménages avec un taux de 99,6%, les tablettes et ordinateurs quant à eux s’élèvent à 54,8%. Cette proportion varie entre milieu rural et milieu urbain. Ainsi 66,5% des ménages ont accès à Internet à domicile en 2015, contre 50,4% en 2014. En milieu urbain le taux s’élève à 76,3% et 47,3% dans le milieu rural. Pas moins de 80% des utilisateurs marocains accèdent à Internet quotidiennement depuis la téléphonie mobile selon l’ANRT. L’accès concerne les jeunes de moins de 29 ans. Cette tendance se confirme avec le téléchargement des applications mobiles relatives aux réseaux sociaux à plus de 70% par les utilisateurs.

Leïla Ouchagour
(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *