5G au Maroc : Le match Huawei-Ericsson

5G au Maroc : Le match Huawei-Ericsson

La 5G au Maroc suscite déjà les convoitises. Si les opérateurs télécom n’ont pas encore commencé à commercialiser cette nouvelle technologie présentée comme révolutionnaire, la bataille entre fournisseurs de matériel et les réseaux pourrait commencer très bientôt. Lorsque l’on sait les enjeux stratégiques et les considérations économiques de cette technologie, ce secteur est loin d’être anodin. Sur le marché marocain, deux principaux acteurs sortent déjà du lot. D’un côté, il y a le géant chinois Huawei et de l’autre, l’enseigne suédoise mondialement connue, Ericsson. Le leader chinois est présent au Maroc depuis de longues années. Depuis 2002, date de son installation au Maroc, Huawei a voulu faire du Maroc un véritable hub sur le continent. A côté de l’Afrique du Sud, le Maroc est d’ailleurs l’un des rares pays à accueillir un siège régional du géant chinois. Mais ce n’est pas tout. L’entreprise chinoise a profité de cette implantation pour devenir l’un des fournisseurs importants du marché national en termes de technologie nouvelle génération et cloud notamment. La prochaine étape pour les responsables chinois étaient tout naturellement le développement de la 5G au Royaume. C’est même une ambition mondiale pour cet acteur qui veut développer la 5G à l’échelle planétaire non sans susciter crainte et appréhension de la part d’autres acteurs internationaux.

Au Maroc, les responsables chinois ne cachent pas leur ambition et sortent même les gros moyens pour ce faire. Ainsi, rien qu’au mois de juillet, Huawei a organisé deux événements importants en rapport avec cette nouvelle technologie de connexion Internet. Le mercredi 17 juillet à Skhirat, la firme chinoise a organisé son 9ème sommet annuel des fournisseurs pour l’Afrique du Nord. La manifestation a rassemblé plus de 120 invités dont 30 partenaires de la supply chain de Huawei autour du thème «La vulgarisation
numérique, l’écosystème sain, la coopération gagnant-gagnant». Quelques jours auparavant, Casablanca accueillait également la première édition du «Huawei Maroc ICT Day Summit», consacrée aux solutions dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Les observateurs dans le domaine y voient dans cette activité intense les signes d’une véritable course pour le développement de la 5G. Mais les Chinois savent qu’ils auront sur leur chemin d’autres acteurs notamment Ericsson. Cette dernière n’hésite pas de sortir les gros moyens pour montrer et démontrer ses capacités. Dans ce sens, Ericsson est déjà en prospection sachant que le Maroc devait figurer parmi les premiers pays africains à déployer la technologie 5G.

La firme occidentale a présenté sa solution 5G à l’un des opérateurs importants des télécommunications au Royaume. Les Suédois veulent capitaliser sur la signature de plusieurs contrats à l’international notamment aux Etats-Unis et en Europe pour convaincre. L’entreprise est ainsi en ordre de bataille puisqu’elle vient de changer management il y a quelques semaines. Qui des Chinois et des Suédois aura le dernier mort? C’est certain que la bataille ne fait que commencer…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *