Amélioration: Facebook et Messenger brisent la glace

Amélioration: Facebook et Messenger brisent la glace

Il existe des millions de personnes détentrices d’un compte Facebook et qui n’ont jamais parlé à tous leurs contacts.

Particulièrement créatif lorsqu’il s’agit d‘imaginer de nouveaux problèmes à résoudre, Facebook teste en ce moment une fonctionnalité pour son application Messenger destinée aux personnes qui ne sauraient pas quoi dire à leurs amis ou ont du mal à les aborder. Chez certains utilisateurs américains, la messagerie affiche désormais des idées de sujets de conversation sous le nom de leurs contacts. Il peut s’agir du dernier lieu visité par un ami, d’une chanson qu’il a écoutée ou d’un événement auquel il a prévu de participer.

Ces suggestions, repérées par plusieurs médias dont le site TechCrunch, sont encore à l’état de test. Le Figaro souligne que le groupe américain n’a pas confirmé travailler sur une telle option, ou si cette dernière verra le jour. Facebook applique aussi cette logique en son sein, mais en mélangeant des données personnelles et publiques. Il affiche des messages sur la météo, une fête nationale, ou met en avant des «souvenirs» en commun avec un ami. Le concept s’inscrit néanmoins dans un mouvement plus général qui fait de Messenger un réseau social à part entière, et non plus seulement une messagerie.

Ces derniers mois, l’application s’est enrichie de fonctionnalités autrefois réservées à Facebook: rappel des anniversaires de ses amis, jeux vidéo en ligne, etc.  L’objectif est de construire un réseau social privé, réservé aux amis les plus proches, mais exploitant la myriade de données récoltées chaque jour par Facebook. «Messenger et Facebook sont deux services complémentaires», expliquait David Marcus, vice-président de Facebook en charge de Messenger, dans une interview accordée au Figaro en juillet. «Sur Facebook, on publiera un message d’anniversaire sur le mur d’une personne dont on n’est pas très proche.

Messenger est réservé aux discussions avec les personnes que l’on connaît bien. C’est donc vers lui qu’on se tournera si on veut leur souhaiter un joyeux anniversaire». Il est possible d’utiliser Messenger sans avoir de compte Facebook. Mais pour les autres, l’application ressemble de plus en plus à une extension du réseau social, avec une audience plus réduite.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *