Apple travaille actuellement sur sa propre intelligence artificielle

Apple travaille actuellement sur  sa propre intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est au goût du jour et tout le monde s’y met. Afin de ne pas rester en manque, Apple aussi se met au travail. C’est ainsi que la firme à la pomme a commencé à travailler sur son propre processeur IA.

Le nom de ce projet ?  «Apple Neural Engine», mais ce n’est que temporaire. Apple serait actuellement en train de travailler sur ce composant pour les générations futures d’iPhone. Cette puce serait principalement utilisée pour la reconnaissance faciale, la reconnaissance de voix et autres. Des tâches qui sont principalement exécutées par les processeurs généralistes des téléphones, soit par les serveurs d’Apple qui effectuent les tâches à distance. Des tâches qui, dans les deux cas, sont très énergivores.

D’où la création de cette puce. Elle aura comme but de se charger seulement de ces tâches. Elle fera donc peu de choses, mais vite et sans détours. Apple n’est pas le seul à être dans cette délégation. Plusieurs autres constructeurs déportent ainsi de nombreuses tâches sur des petites puces, comme la gestion de la détection des mouvements, ou encore le pilotage du module caméra, des puces peu ou pas polyvalentes, mais efficaces.

Tout cela serait fait dans un souci de prolonger la durée de vie de la batterie du téléphone, car tous les propriétaires d’iPhone savent que la consommation énergétique est une des faiblesses traditionnelles de ces smartphones. Bien que le projet soit en cours avec des prototypes fonctionnels qui soient en cours de test chez Apple, la firme de Cupertino n’a pas annoncé si cette puce arrivera avec les prochains iPhone qui devraient être annoncés à l’automne prochain. Bien que très intéressante comme sortie, l’intégration de puce aux iPhone n’a rien de surprenant.

En effet, Tim Cook a plusieurs fois affirmé que l’intelligence artificielle et, aux côtés de la réalité augmentée, l’un des deux piliers de développement de la firme à la pomme. Comme il a été dit, l’arrivée de cette puce chez Apple n’est pas un acte isolé. Il s’agit là d’un mouvement généralisé puisque Apple s’est allié à Google, Amazon, Microsoft, Facebook, et IBM au sein d’une initiative de recherche appelée Partnership on AI, son premier mouvement consistant à laisser ses chercheurs publier des articles dans les publications scientifiques afin d’attirer de nouveaux talents dans ce domaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *