«Aucun lien néfaste établi pour la santé», selon l’OMS

«Aucun lien néfaste établi pour la santé», selon l’OMS

On attendait beaucoup des résultats de l’étude Interphone pour déterminer les risques de tumeurs cérébrales associés à l’utilisation des téléphones portables. Ils viennent d’être publiés dans le journal scientifique de référence International Journal of Epidemiology.  Selon Le Monde, les chercheurs ont trouvé chez les participants ayant le plus fort taux d’utilisation de leur téléphone mobile une association entre cet usage et la survenue de certains cancers cérébraux, «sans qu’il leur soit possible d’affirmer un lien de causalité».  En conséquence, «les possibles effets à long terme de l’usage intensif des téléphones mobiles nécessitent de nouvelles investigations». Les organisations dans le camp «anti-ondes radio» va ressentir une certaine frustration. «À ce jour, aucun effet nocif pour la santé n’a pu être attribué à l’utilisation du téléphone portable».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *