Augmentez l’audience de votre site Internet avec le streaming adaptatif

Augmentez l’audience de votre site Internet avec le streaming adaptatif

Les offres Internet sont dispersées en terme de bande passante. Il y a ceux qui ont des ADSL puissantes et ceux qui ont de petites vitesses de connexion. Il y a même ceux qui n’ont pas d’ADSL du tout comme ceux qui sont connectés via la 3G et qui ont généralement des débits inférieurs. Cette configuration dispersée des offres Internet pose un problème. Comment satisfaire tout le monde en même temps ? Si vous fixez une qualité, soit ceux qui ont de petits débits ne pourront pas la visionner, soit ceux qui ont des débits plus élevés pourront prétendre à des qualités vidéo plus importantes. Le streaming adaptatif est la réponse à cette problématique. Il devrait être considéré à chaque fois qu’un site Internet s’adresse à une large audience à l’échelle d’un ou plusieurs pays et qu’il comporte des fonctionnalités vidéo. La démarche à utiliser pour implémenter le streaming adaptatif est relativement simple. L’élément clé est de disposer d’un fichier master haute résolution de l’ordre du Mbps (Méga-bits par seconde). Si vous avez un fichier master dont le débit est beaucoup trop élevé comme 25 ou 50 Mbps, vous allez perdre beaucoup de temps lors de la mise en ligne de votre contenu. En effet, le temps d’upload varie linéairement avec le débit de la vidéo que vous mettez en ligne. Bien sûr cela vaut lorsque le contenu est poussé vers les serveurs de l’hébergeur à partir d’un site distant. Ensuite il faut à proprement parler quantifier la dispersion de l’offre internet en terme de bandes passantes. Il faut écrire des profils de compression basse, moyenne et haute résolution. Ces profils devront échantillonner l’offre internet. Par exemple, si vous voulez rendre accessibles vos vidéos à celles qui sont équipées d’une connexion 3G à 460 kbps, il vous faudra définir comme profil basse résolution un débit de 370 kbps. En effet, le débit de la vidéo visionnée en téléchargement progressif ne doit jamais dépasser 80% de la bande passante en téléchargement. Pour les profils moyenne et haute résolution, ils devront échantillonner l’offre ADSL en deux. Les trois profils de compression correspondent en fait essentiellement à trois valeurs du débit. C’est généralement votre encodeur qui se charge de produire automatiquement les trois vidéos selon les trois profils. Notez que vous pouvez utiliser un encodeur local ou un encodeur distant. Mais le plus simple, reste tout de même de recourir à un encodage distant. C’est le transcodage server side mis à la disposition par l’hébergeur pour l’éditeur du site internet. Il vous suffit généralement de pousser le fichier master sur un FTP. Le serveur accepte le fichier, le transcode en trois versions basse, moyenne et haute résolution avec un suffixe différent pour le nom du fichier (low, medium, high). Votre player peut ensuite réaliser une détection automatique de bande passante et servir automatiquement le bon flux à l’internaute. C’est un moyen de démocratiser l’audience du site Internet en ce sens que tout le monde indépendamment de la performance de sa connexion Internet peut visionner le contenu vidéo si la définition des profils a été faite correctement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *