Bien choisir son logiciel de montage

Bien choisir son logiciel de montage

Pour faire un bon choix, il faut absolument ne pas choisir le premier logiciel venu. En effet, cette décision doit être dictée par votre niveau d’exigences. Tout dépend de si vous avez l’intention de présenter votre vidéo à un festival de cinéma ou si vous souhaitez simplement faire un bout à bout potable de vos rushes.
Il se peut ainsi très bien que Windows Movie Maker, bien que très basique, vous suffise. Les logiciels que nous vous présentons gèrent les formats DV ou MPEG 2 pour les caméscopes SD (définition standard) ainsi que le AVC-HD pour les caméscopes HD (haute définition). Si vous souhaitez montez avec beaucoup de trucages et d’effets, un ordinateur puissant est tout de même le bienvenu. Tablez sur un Core 2 Quad à 2.66 GHz et avec 2 Go de RAM. De même, si vous souhaitez graver votre produit fini sur DVD, créer une version web (youtube ou autre) ou pour téléphones mobiles, ces fonctionnalités deviennent de plus en plus standards. Il n’y a donc pas d’inquiétudes à se faire. Le premier logiciel que nous avons testé est de loin le meilleur. Il s’agit de la suite de Pinnacle baptisée «Studio Ultimate Version 12». Elle représente un très bon trade off entre  simplicité d’utilisation et la stabilité et la réactivité. L’interface très ergonomique permet à des débutants de s’y retrouver très facilement. Studio ne gère que deux pistes vidéo mais l’incrustation est possible pour de nombreuses pistes. La banque d’effets est très bien fournie. Une fonction utile de spatialisation du son est également disponible pour traiter le Surround Sound 5.1. Le concurrent de Studio que nous avons également testé et qui vient en seconde position est incarné en «Adobe Premiere Elements7». Ce logiciel de montage se révéle en effet être très convivial.
L’interface est d’une clarté inégalée. La manipulation des images-clés est très facile. Une fonction de balisage intelligent permet de faciliter l’identification des rushes en les discriminant selon la mise au point, l’éclairage, le nombre de visages. On peut cependant reprocher au logiciel de ne pas gérer le Surround Sound 5.1. Le dernier logiciel que nous avons testé et qui arrive troisième au classement est «Video Studio Pro X2 Ultimate».
Cette suite de l’éditeur Corel s’adresse aux monteurs débutants qui souhaitent obtenir avec peu d’efforts et rapidement un résultat convenable. De nombreux assistants sont en effet disponibles pour automatiser les différentes étapes du montage. Des filtres réducteurs de bruit permettent de corriger les séquences obtenues par tournage dans de mauvaises conditions d’éclairage. La manipulation des images-clés reste toutefois fastidieuse. Voilà, il ne vous reste plus qu’à tester ces trois logiciels pour bien choisir votre logiciel de montage préféré qui conviendra à votre besoin. Bon montage !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *