C’est parti pour la 4G au Maroc

C’est parti pour la 4G au Maroc

Ça se concrétise ! La date de lancement de l’appel à concurrence pour l’octroi de licences pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de télécommunications utilisant la 4G a été fixée pour le 17 novembre 2014. Et c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour les télécoms au Maroc avec l’avènement des technologies mobiles de 4ème génération.

À noter que cet appel à concurrence intervient en application des orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications et des décisions du conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Ainsi, il s’agit du début d’un processus qui devrait permettre, à terme, au Royaume du Maroc de se doter des dernières technologies en termes de communications mobiles et de maintenir sa position parmi les pionniers et les leaders technologiques en Afrique et dans les pays arabes. En effet, les technologies mobiles 4G devraient essentiellement garantir des débits de navigation suffisamment élevés par rapport à ceux pratiqués actuellement, assurer de meilleures qualités de service et contribuer à la rénovation des réseaux mobiles existants et à leur désaturation.

Concrètement, la 4G, technologie confirmée du haut débit permettra à l’utilisateur mobile d’accéder, aisément et avec un faible temps de latence, à des services comme le streaming en haute définition, les appels en visiophonie, etc. Elle permettra d’offrir des services à des débits plus élevés que ceux de la 3G, pouvant atteindre un débit de 300 MB/s.

Ces nouvelles technologies promettent d’offrir une meilleure qualité d’écoute et de conversation sur les mobiles.

En ce sens, l’arrivée de la 4G pourrait apporter des changements au niveau des modes de consommation des utilisateurs qui sont orientés davantage vers le mobile. Et dans le même sillage des technologies 2G et 3G qui avaient, il y a quelque temps, révolutionné les usages data dans le monde, y compris au Maroc, les technologies 4G constituent l’évolution technologique majeure attendue actuellement dans la téléphonie mobile.

Elles s’inscrivent, entre autres, au bénéfice des entreprises, puisqu’elles peuvent constituer un vrai levier de performance grâce à la virtualisation des espaces de travail à des niveaux importants en raison de la fluidité, de la rapidité et de la convivialité des échanges à travers la 4G et des particuliers contribuant davantage à la réduction de la fracture numérique.

De manière générale et au niveau mondial, l’explosion de l’usage de la data mobile sur la 4G, prévue au cours des prochaines années, devrait croître à des rythmes supérieurs à 50% et constituera, de fait, des opportunités à saisir tant au Maroc qu’en Afrique. Ainsi, au niveau national, cette tendance devra conduire à accroître considérablement la consommation de la data mobile, à l’instar de ce qui est observé au Maroc pour la 3G si l’on considère les données de l’observatoire récemment publiées.

Et en plus des usages, la 4G contribuera à développer de nouvelles offres de services, notamment en e-commerce et m-commerce. Pour leur part, les analystes du domaine assurent que la 4G augmentera l’usage des particuliers pour de nouveaux services tels que le e-shopping, e-gov, médias, éducation, santé et autres.

4G : L’opérateur historique est déjà dessus…

Maroc Telecom a testé, début novembre, «avec succès» un projet pilote de la 4G – Long Term Evolution (LTE). Le test a été effectué à Rabat avec des débits Internet supérieurs à 140 Mbps, de la voix et des SMS. Aussi, l’opérateur historique annonce d’autres tests qui seront menés «très prochainement» dans d’autres villes du pays.

«Ce test permettra à Maroc Telecom de valider ses choix technologiques en attendant l’obtention de la licence pour la commercialisation du service 4G au Maroc», explique Maroc Telecom dans un communiqué de presse récent. Et de poursuivre : «Tout en attendant la licence 4G, nous continuerons à développer notre réseau 3G qui compte aujourd’hui plus de 5.800 sites 3G+, soit la plus large couverture nationale».

À noter que la 4G est d’actualité dans le Groupe Maroc Telecom, qui a procédé au lancement commercial de la 4G au Gabon en octobre dernier, et qui donc se prépare technologiquement au lancement de cette technologie au Maroc.

En quoi consiste l’appel à concurrence?

Cet appel à concurrence, pour l’octroi de licences pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de télécommunications utilisant la 4G, intervient en application des orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications et des décisions du conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Il comporte deux documents principaux. Il s’agit du cahier des charges et du règlement de l’appel à concurrence.

Pour ce qui est du cahier des charges, il a été communiqué pour fixer les dispositions réglementaires et les conditions techniques et financières dans lesquelles chaque réseau 4G sera établi. Il précise également les modalités de fourniture commerciale des services ainsi que les obligations de chaque futur attributaire en termes notamment de couverture, de qualité de service et autres. À noter qu’une fois les attributaires de l’appel à concurrence désignés, ce cahier des charges sera adopté et publié par décret.
S’agissant du règlement de l’appel à concurrence, le document a été établi afin de préciser les différentes modalités régissant le déroulement du processus et l’évaluation des offres, laquelle évaluation fera l’objet d’un rapport public.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *