Cybercriminels: Kaspersky Lab et Sberbak mettent Lurk hors d’état de nuire

Cybercriminels: Kaspersky Lab et Sberbak mettent Lurk hors d’état de nuire

Les experts de Kaspersky Lab et Sberbank, l’une des banques russes les plus importantes, ont travaillé avec le soutien des autorités pour enquêter sur Lurk gang, permettant l’arrestation de 50 personnes.

Les personnes arrêtées sont suspectées d’avoir participé à la création de réseaux d’ordinateurs infectés qui ont permis le vol de plus de 45 millions de dollars dans des banques ainsi que d’autres institutions financières et entreprises. Il s’agit de la plus grande arrestation de cybercriminels jamais réalisée en Russie. L’affaire remonte à 2011. Kaspersky Lab avait détecté à cette époque les activités d’un groupe organisé de cybercriminels utilisant le Trojan Lurk – un malware multi-modulaire sophistiqué et universel aux nombreuses fonctionnalités – pour accéder aux ordinateurs de ses victimes. Plus particulièrement, le gang tentait de pénétrer dans des services bancaires à distance pour pouvoir dérober l’argent des clients.

«Les experts de Kaspersky Lab ont été impliqués, dès les premières heures, dans l’enquête sur le gang Lurk menée par les autorités. Nous avons très vite réalisé que Lurk était un groupe de pirates russes qui présentait une menace sérieuse pour les entreprises et les utilisateurs. Ils ont commencé à attaquer les banques il y a un an et demi ; avant cela, son programme malicieux visait les entreprises et les systèmes clients. Nos experts ont analysé le logiciel malicieux et identifié le réseau d’ordinateurs et de serveurs des cybercriminels. Grâce à ces informations, la police russe a pu identifier les suspects et récolter des indices liés aux crimes commis.

Nous espérons pouvoir rapidement aider à faire comparaître d’autres criminels devant la justice», a expliqué Ruslan Stoyanov, Head of computer incidents investigation chez Kaspersky Lab. Kaspersky Lab recommande aux entreprises de porter une attention particulière à leurs mesures de sécurité et de faire des vérifications régulières de leur infrastructure informatique, afin de s’assurer qu’elles soient au moins protégés contre les vulnérabilités connues. Il est également important de sensibiliser les employées aux  gestes de cybersécurité élémentaires. D’autre part, les entreprises doivent s’équiper de solutions qui leur permettront de détecter les attaques ciblées continues. La meilleure stratégie est d’associer une politique de prévention des menaces à une approche de détection et de réponse. Grâce à la comparaison des flux d’activité normaux et anormaux d’une entreprise, les attaques ciblées les plus sophistiquées peuvent ainsi être détectées. La plus récente solution de Kaspersky Lab dédiée à la détection des attaques ciblées inclut un système intelligent d’analyse de ces anomalies : Kaspersky Anti Targeted Attack Platform.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *